Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Headhunter : Redemption

Headhunter : Redemption

Pour sa première apparition sur Xbox, le vieux Jack Wade propulse sa nouvelle protégée Leeza au cœur d'une aventure qui mêle infiltration et réflexion. Un savant mélange signé Amuze et directement inspiré de l'excellent premier opus sorti sur Dreamcast.
Pour ceux qui en doutaient, point fort de l'épisode précédent, mais jamais sorti sur Xbox, le scénario de Headhunter Redemption est tout aussi bon. Un détail qui a son importance pour un titre qui n'apporte guère de nouveautés niveau gameplay. Cette fois, l'on apprend de quelle manière Jack n'a eu d'autre choix que de liquider le père d'une petite fille répondant au doux nom de Leeza X. Dix années ont passé. Jack arrête une jeune adolescente qui file un mauvais coton. C'est Leeza. Peu à même à se laisser dompter par un inconnu, elle apprend la vérité sur son douloureux passé et accepte de rallier la cause du headhunter. Après avoir pris connaissance de l'identité de l'assassin de son père, Jack Wade himself, Leeza accepte son destin et se retrouve, malgré elle, au cœur d'une aventure semée d'embûches.

Le monde se divise en deux

Pour comprendre ce qui vous attend, voici quelques explications. Après un effroyable tremblement de terre et un virus dévastateur décimant tour à tour la population, le monde s'est scindé en deux cités. Above, une mégalopole ultramoderne et florissante reconstruite à la surface, tient à sa sécurité. Les Headhunters sont chargés d'y veiller. De l'autre côté, Below est une immense colonie souterraine peuplée de criminels et de rebelles. C'est au cœur de cette cité que Jack et Leeza vont vivre des aventures épiques.
Notez que la majeure partie de l'action se déroule avec la belle effrontée. Les coups sont limités : recharger, shooter ou donner un coup de pied, faire des roulades... De même, n'espérez pas obtenir la médaille de la discrétion, le silencieux est en option. Du coup, la solution pour s'en sortir consiste à faire souvent un carton !
Un manque de précision

Malgré de très bonnes idées pour améliorer le côté infiltration, la maniabilité n'est pas au rendez-vous. Ainsi, l'on peut progresser accroupi arme à la main, se coller au mur pour franchir des corniches ou s'y suspendre, descendre à toute vitesse des échelles, étrangler un garde par derrière, mais tous ces gestes n'ont rien de très originaux et leur exécution manquent de fluidité et de précision.
Le point mort est atteint avec la difficulté à exécuter certains mouvements dans les phases de shoot ce qui finit par vous coûter votre barre d'énergie. Quant à la méthode "bourrin", le joueur peut éliminer tout ce qui bouge et faire fi de la discrétion.
Un soupçon de réflexion

Si la difficulté n'est pas insurmontable, des petites énigmes jalonnent l'action, ce qui nécessite des qualités d'observation et l'aide précieuse de l'IRIS. Ainsi, il faut shooter dans des bidons pour faire surgir une cavité, tirer dans des armatures métalliques pour libérer une trappe... Headhunter Redemption n'est pas un jeu d'action pure et suppose un brin de réflexion ! La bonne disposition du menu offre un accès rapide à toutes les informations (inventaire, carte des niveaux en 3D, logiciel de décryptage). Bien que plutôt facile (l'IA n'a rien d'extraordinaire), la bonne répartition des points de sauvegardes permettra aux plus jeunes de tester les performances de Leeza.

Un level-design soigné

Si le résultat est loin d'être magnifique, les textures sont propres et profitent d'une bonne gestion des d'ombres et lumières. Pour une bonne compréhension, les voix anglaises sont sous-titrées. Quant à la musique, elle accompagne bien l'action et s'accélère à la présence d'un danger. Identique à tout point de vue à la version PS2, la Xbox s'enrichit simplement d'une version Dolby Digital. De quoi profiter un peu plus de l'atmosphère pesante qui jalonne certains niveaux. Sans être révolutionnaire, Headhunter Redemption qui profite d'une level design bien structuré, vous promet une bonne vingtaine d'heures de dépaysement total dans un univers futuriste jonché d'obstacles et d'énigmes.

Test réalisé par Richard ROGER

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?

- Aux bad-girls
- A un public novice comme expérimenté
- Aux non médaillés au tir à Athènes



Vous aimerez si vous avez aimé :
- Hitman : Contracts
- Metal Gear Solid Substance 2