Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Harry Potter et les Reliques de la Mort : deuxième partie

Harry Potter et les Reliques de la Mort : deuxième partie

Allez, un petit dernier pour la route ! Les développeurs de la saga Harry Potter n’ayant plus vraiment d’idées pour adapter les épisodes sur console, il est temps de mettre un terme à la série.
Evidemment, ce jeu commence en plein milieu d’une histoire : Voldemort a récupéré la baguette magique de Dumbledore, Harry et Ron sont enfermés dans un cachot avec Luna et Gripsec, pendant qu’Hermione est retenue par Bellatrix. Mais peu importe, on peut très bien s’en sortir en ayant raté le début. Vous allez, tout au long du jeu, contrôler l’un des deux personnages à l’écran (même si, dans la cinématique précédant ou suivant la phase de jeu, trois ou quatre personnages sont impliqués !) et faire progresser différents duos (Ron et Harry, Harry et Neville, Ron et Hermione…) dans de nombreux lieux à grands coups de baguette magique. Reparo, Deluminator, Protego, Stupefix, Herbivicus, et bien entendu Wingardium Leviosa vous permettront d’ouvrir des portes, découvrir des trophées et vaincre les ennemis.Chaque personnage possède sa spécialité : réparation d’objets pour Harry, ouverture de serrures pour Hermione, transfert de lumière pour Ron, création de ponts végétaux pour Neville… Pour les mettre en œuvre, c’est très simple : vous devez suivre avec le stylet un énorme tracé à l’écran. Et pour que vous n’ayez vraiment aucun problème, le visage du personnage à employer apparaît en plein milieu de l’écran lorsqu’il doit entrer en action. Ça serait pertinent dans un jeu destiné aux plus jeunes, mais cet épisode est réservé aux joueurs de 12 ans et plus. Cherchez l’erreur !

Exclusivement pour les méga-fans

On est donc globalement assistés dans des phases de jeu qu’on a déjà vues mille fois ailleurs (certains passages sont du copier-coller de Zelda), dans un univers graphique pas franchement top (on a l’impression qu’Harry est resté au stade pré-ado !), dans lequel les personnages ne font pas toujours ce qu’on leur demande : tir à côté de la cible, saut dans un précipice... Un peu pénible ! Il est clair que ce dernier épisode s’adresse à ceux qui ont joué ou vu au cinéma la première partie du septième et dernier épisode (ça devient compliqué), ou simplement lu le livre. Mais il faut également, pour y prendre du plaisir, qu’ils n’aient jamais eu entre les mains un jeu dans lequel on progresse en ouvrant des portes grâce à des clés qu’on fait apparaître en découvrant des objets ou en activant des interrupteurs. Réservé donc aux méga-archi-super inconditionnels pas du tout exigeants.

Test réalisé par Philippe Istria.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de 12 ans et plus.
- Aux inconditionnels d’Harry Potter.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Harry Potter et les Reliques de la Mort – première partie
- Lego Pirates des Caraïbes sur 3DS.