Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Guitar Hero III : Legends of Rock

Guitar Hero III : Legends of Rock

Je ne suis pas un héros, mes fausses notes me collent à la peau... Si vous n’avez pas encore sombré dans la rebelle attitude du rock’n roll virtuel de Guitar Hero, fuyez tant qu’il est encore temps !
Une fois les bases posées, comme avec Guitar Hero, une fois la mécanique éprouvée, peaufinée et couronnée de succès, comme avec Guitar Hero 2, le jeu musical, en général, se contente uniquement de renouveler sa liste de morceaux, pas du tout comme Guitar Hero 3. Si dans le principe, il s’agit toujours de reproduire en rythme les séries de notes qui apparaissent à l’écran, sur le manche de votre guitare en plastique, Guitar Hero 3 élargit cette fois-ci son périmètre d’action afin de nous donner le maximum de plaisir. Pour nous faire entrer dans la légende, ce troisième volet de la simulation de guitare dont vous êtes le héros, joue sur nos différents sens : explications.

Cela se voit

Depuis le début, dans Guitar Hero, vous incarnez un guitariste qui tente de hisser son groupe de rock au sommet de la gloire. Cette fois-ci, plutôt que de suggérer votre ascension, le jeu distille des cinématiques façon dessin animé qui racontent une véritable histoire justifiant ainsi l’enchaînement des salles de concert tout comme la présence de certains morceaux. Jouer Number of The Beast (allusion au diable) d’Iron Maiden au cœur des enfers pour en échapper est un clin d’œil plutôt jovial. Utilisant intelligemment et avec humour les mythes du rock’n roll, comme celui du producteur véreux et de l’artiste qui perd son âme, Guitar Hero 3 instaure un univers cohérent et très attachant.Il y a plus de personnages, plus d’accessoires en tout genre. Côté graphisme, qu’il s’agisse de l’interface, des décors, des guitares ou des musiciens, tout y est plus fin, plus détaillé, tout en conservant un style BD. Bref, le jeu est globalement plus beau et plus fouillé qu’avant.

Cela s’entend

Du point de vue de l’oreille, la différence se fait aussi sentir. Non seulement la liste des morceaux s’est allongée, mais la qualité de ceux-ci est bien meilleure. Les titres originaux sont plus nombreux qu’auparavant, et cela ne concerne pas uniquement des artistes au nom obscur dont la carrière est éclatante au Japon, puisque l’on retrouve parmi eux, les Rolling Stone, Iron Maiden ou Metallica. C’est véritablement la notion de plaisir de jeu qui domine une fois la guitare entre les mains. Un petit avertissement s’impose cependant : la liste des chansons est très orientée rock, hard-rock. Il est donc nécessaire d’aimer un minimum cette musique pour profiter du jeu et de son ambiance si … rock’n roll.

Cela se savoure

Une des grandes nouveautés est le choc des guitares. C’est un duel à mort, dans l’esprit du mille bornes au sein duquel, en jouant correctement, vous gagnez des attaques spéciales que vous infligez à votre adversaire quand bon vous semble. Celles-ci vont du simple clignotement des notes sur le manche, en passant par la corde qui casse, ou pire, le passage du manche en gaucher. Quand c’est possible, les gestes pour vous défendre apparaissent à l’écran, comme la pression répétée sur une touche, sinon, vous devez attendre que la situation se rétablisse d’elle-même. Le but est de gêner suffisamment son rival pour qu’il accumule les fausses notes qui lui feront perdre la partie. Cette épreuve absolument géniale apparaît dans le mode carrière avec des adversaires de taille comme Slash ou Tom Morello. Elle est aussi disponible en multijoueur, un mode qui, d’une manière générale a été diablement mis en valeur. Notamment en local, où la carrière est maintenant disponible en coopération, plus toutes les formes de duel précédentes. De plus, si vous avez accès au Xbox Live, non seulement vous pouvez télécharger de nouvelles chansons moyennant finance, mais surtout, vous pouvez enfin affronter la terre entière dans un nombre varié de configurations. Guitar Hero 3 a véritablement su tirer le meilleur parti de l’expérience des volets précédents, et des capacités de la console, pour proposer un jeu musical particulièrement complet et enthousiasmant.

Test réalisé par Mathias Lavorel.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- A tous à partir de 12 ans, car plus jeune, c’est mal d’être rock'n roll
- A tous les guitaristes, et surtout aux autres
- A celles et ceux qui veulent entrer dans la légende

Vous aimerez si vous avez aimé :
- La série des Guitar Hero