Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

GT Advance Championship Racing

GT Advance Championship Racing

Amateurs de jeux de courses à la Gran Turismo, levez-vous ! Si les folles voitures de Krazy Racers et les engins futuristes de F-Zero vous ont laissé de glace, voici de quoi réchauffer vos mains trépidantes d'impatience. A vos moteurs...
Un jeu de course traditionnel, ça ne se refuse pas, surtout pour la sortie en fanfare de la nouvelle portable de Nintendo. Venu du pays du soleil levant, GT Advance Championship Racing se présente comme le Gran Turismo de la Game Boy Advance avec ses 45 véhicules nippons licenciés et pas moins de 32 circuits différentes.

Une jouabilité à la Ridge Racer

Si GT Advance ressemble au titre de Sony, c'est dans la forme (nombre de véhicules, variété des options, tuning, etc.). Dans le fond, dès les premiers circuits, il va falloir vous habituer aux incessants virages serrés ou en épingle à cheveux que proposent les circuits. Pour les appréhender au mieux en perdant le moins de temps possible, il vous faudra jouer du frein à main très, très souvent.
Ce sera d'ailleurs la principale de vos préoccupations, mise à part la nécessité de garder un oeil attentif sur les sept autres concurrents. En effet, ils ne vous feront aucun cadeau ! Les circuits se succèdent sans se ressembler et la difficulté croît progressivement au rythme des coupes de bronze, d'argent et d'or.
Sacré mode 7

Les moins jeunes d'entre nous qui ont connu la Super Nintendo se souviennent que tous les jeux de courses sortis sur cette console bénéficiaient du mode 7. Pour résumer, ce mode faisant partie intégrante du hardware de la console permettait aux jeux de proposer de magnifiques rotations et d'utiliser un minimum de ressource système. Le seul petit inconvénient, c'est que les rotations ne pouvaient s'appliquer qu'à des environnements plats, cruellement plats. La GBA a hérité du mode 7 et, comme F-Zero avant lui, offre des circuits sans aucun relief. Certes, le graphisme est de très bonne qualité et l'effet 3D des véhicules est très bien rendu. Toutefois, il est parfois assez ridicule de sortir de piste en butant sur un mur invisible pour nous, mais bien présent pour la console.

Une économie de trop !

Nous ne nous étendrons pas longtemps sur les diverses musiques du jeu dont le goût peut parfois laisser à désirer. Même les bruitages, s'il sont décents, ne sont pas extraordinaires. Cependant, ce n'est pas cela qui gâchera le plus le plaisir de jouer. Si la version japonaise de GT Advance disposait d'une pile de sauvegarde telle qu'on en trouve dans la plupart des jeux de la GBA, les versions américaines et européennes éditées par THQ ne proposent pas cette option. Un système de codes à 16 entrées remplace ce précieux élément de cartouche : outre le fait de ne pas permettre la sauvegarde des records arrachés au cours d'une partie, ce détail a pour inconvénient de vous obliger à tenir un bloc de papier à proximité et d'y noter (prévoyez 5 bonnes minutes) l'indéchiffrable succession de chiffres, lettres (en capitales ou non) et signes sur votre petit écran.
Un comble ! Risquer de perdre des heures de jeu pour un password mal noté va rendre fou de rage nombre d'entre vous. Quel dommage, le jeu est si bon !

Test réalisé par Lionel

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux fans de jeux de course
- Aux amoureux de voitures japonaises
- A ceux qui ne sont pas rebutés par un système de codes peu ergonomique et frustrant.


Vous aimerez si vous avez aimé:
- Top Gear GT Championship