Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Gran Turismo

Gran Turismo

Annoncé au moment de la sortie de la PSP, Gran Turismo version portable s’est fait longtemps désirer au point de faire douter de sa sortie. Quel est donc le verdict maintenant que la bête est disponible ?
Les fans s’accordent à dire que Gran Turismo est le jeu de course ultime, un projet aux proportions pharaoniques. Pour les autres, ce n'est qu'une habile opération publicitaire destinée à mettre en valeur une belle brochette de constructeurs automobiles et de fabricants d'huile de moteur. Pour l’éditeur Sony, soucieux de mettre en avant une recherche de réalisme inédite sur console, c'est "le vrai simulateur de pilotage". La vérité, comme dirait l’ami Fox, est ailleurs. Simple jeu de course ou simulateur ?

GT allégé

Gran Turismo PSP se consomme comme le mode Arcade de Gran Turismo 3 A-Spec. Il n’y a donc pas de mode GT et du coup, les réglages poussés propres à la série sont absents de cette version.Il est toutefois possible de régler quelques paramètres à la manière de GT Concept ou GT5 Prologue. Le jeu propose presque une cinquantaine de circuits, quasiment tous issus de Gran Turismo 4 et d’un catalogue d’environs huit cent voitures. Il est possible d’effectuer des courses, des épreuves de drift ou du contre-la-montre sur chacun de ces circuits dans l’ordre désiré. Chaque course fait gagner de l’argent en fonction de son classement et avec lui, on peut acheter des voitures pour garnir son garage. D’autre part, PSP et grosse qualité technique oblige, les courses comptent seulement quatre voitures simultanément. Autre petite subtilité, seuls quatre constructeurs choisis aléatoirement sont disponibles chaque jour de jeu (pour mémoire dans Gran Turismo une épreuve est égale à un jour de jeu). Le jeu propose un vaste catalogue de constructeurs parmi lesquels on compte Ferrari (déjà présent dans GT5 Prologue) mais aussi Lamborghini et Bugatti. Bien entendu, les "permis" sont toujours de la partie, à ceci près qu’ils sont maintenant appelés Challenges. Il y en a une douzaine contenant chacun entre six et huit épreuves. Là encore selon le classement (Bronze, Argent ou Or), on obtient plus ou moins de crédits mais aussi une voiture si on réussit l’intégralité d’un Challenge en Or.

Jeu de légende ?

Sur le plan technique, Gran Turismo est magnifique et on sent que la PSP est parfaitement exploitée par Polyphony Digital. Le jeu continue de promouvoir une épuration dans les formes et les perspectives. D’une manière générale, on sent que le studio a fait son maximum pour que l’expérience Gran Turismo prenne également son sens sur PSP. Et si on ne peut que se féliciter de la qualité de la réalisation et du contenu gargantuesque, il est regrettable que l’absence d’un vrai mode GT donne un peu l’impression d’enchaîner les courses sans but. Dans GT3 ou GT4, le mode Arcade était là pour détendre un peu le joueur entre les différents championnats du mode GT. L’aspect carrière et collectionnite inhérent à la série depuis ses débuts n’est donc pas très bien mis en valeur. Il ne faut cependant pas s’y tromper, pouvoir emmener son Gran Turismo partout avec soi reste le rêve de la plupart des fans et Polyphony Digital y a répondu avec un certain brio. Il est simplement dommage que ce volet ne soit pas tout à fait au niveau d’excellence des opus PS2.

Test réalisé par Emmanuel Touchais.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de plus de 3 ans
- A ceux qui aiment Gran Turismo
- A ceux qui veulent jouer à Gran Turismo n’importe où

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Gran Turismo Concept 2002 sur PS2.