Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Ghost Trick : Détective Fantôme

Ghost Trick : Détective Fantôme

Si le genre est moribond sur les autres plateformes, la DS est un havre de paix du jeu d’aventure. Et Ghost Trick prouve même qu’il est toujours possible de surprendre et captiver. C’est dans les vieux chaudrons qu’on fait les meilleurs soupes, ou quelque chose comme ça.
C’est Shu Takumi, le créateur de la série Ace Attorney, qui est à l’origine de Ghost Trick : Détective Fantôme. On retrouve tout au long du jeu, la patte du bonhomme et son goût pour les jeux d’aventures basés sur l’enquête, la déduction et les petits rebondissements retors.

SOS Fantôme

On incarne Sissel et l’aventure débute plutôt mal puisqu’on est mort. Tout ça n’est pas très joyeux, un peu comme le premier Phoenix Wright qui derrière ses graphismes mignons et acidulés cachait des crimes sordides. En plus, comme Jason Bourne, Sissel n’a aucun souvenir de qui il était, et encore moins de la raison pour laquelle il est mort. Ses seuls liens avec le monde physique, c’est la jeune détective dénommée Lynne et un tueur qui se fait appeler Jaego. Malgré ce contexte dépressif, tout n’est pas perdu puisque Sissel découvre qu’il est capable de prendre possession de n’importe quel objet inanimé.Et à la vue d’un cadavre, il est capable de voyager dans le temps exactement quatre minutes avant que le crime ne soit commis. Pour résoudre cette étrange affaire et empêcher les tueurs, hommes de main du grand méchant de l’histoire, de supprimer tous les témoins, Sissel va devoir utiliser les grands moyens.

Soul puzzle

Ghost Trick se découpe en plusieurs puzzles construits comme des saynètes. Dans chacune d’entre elles, il va falloir empêcher un crime et sauver un innocent. Pour cela, il faut utiliser les objets du décor dans lequel on évolue. Par exemple, on peut posséder une guitare afin d’effrayer le tueur et faire gagner un peu de temps à la future victime, ou encore posséder un chariot de cuisine pour alerter les occupants de l’appartement qu’il se passe quelque chose d’anormal. Pour posséder les objets, il faut d’abord évoluer dans le monde astral. Là, chaque objet est représenté par une sphère bleue mais parfois la distance entre Sissel et l’objet qu’il doit posséder est trop longue et il doit utiliser d’autres ustensiles pour s’en approcher. Par exemple, en possédant un réfrigérateur, on peut ouvrir sa porte et donc progresser vers l’objectif. A noter qu’une fois que l’objet est possédé, il faut repasser en mode physique pour le manipuler. Bien entendu, la difficulté des puzzles va crescendo et les situations sont souvent très rythmées.

Sissel et Casper : même combat

A la fois jeu d’aventure et résolution de puzzles, Ghost Trick est un jeu qui ravira à la fois les fans de Phoenix Wright mais aussi ceux de click’n’play plus anciens comme The Secret Of Monkey Island ou Les Chevaliers De Baphomet. Malgré son sujet, le jeu dégage une ambiance pleine d’humour et une réalisation colorée particulièrement rehaussée par une animation parmi les meilleures jamais vues en 2D. C’est une véritable bénédiction pour tous les fans de jeux d’aventures et remue-méninges.

Test réalisé par Emmanuel Touchais.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de plus de 12 ans
- Aux amateurs des jeux d’aventures
- Aux fans de Ace Attorney

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Phoenix Wright : Ace Attorney