Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Front Mission Evolved

Front Mission Evolved

Pour son grand retour, la série Front Mission dit adieu au jeu de rôle et revient sous la forme d’un jeu d’action à la troisième personne, à grands coups de méchas surpuissants, de tôle froissée et de batailles futuristes massives.
Jeu de rôle légendaire de la Super Nintendo, Front Mission est de retour en 2010 avec une toute nouvelle orientation action que l’on doit aux développeurs de Double Helix, les papas de Silent Hill Homecoming. Vous incarnez un jeune éphèbe du nom de Dylan, qui va s’engager dans la plus grande bataille de sa vie à bord de son Wanzer, un robot surpuissant et armé jusqu’aux dents. Les Wanzer sont personnalisables de la tête aux pieds, c’est à vous de choisir les armes que vous souhaitez embarquer, la couleur du blindage, etc. Passé ce petit côté tuning fort sympathique, on s’engage alors corps et âme dans un premier acte (il y en a cinq en tout) en plein cœur de New York, qui va malheureusement très vite replacer le jeu à son niveau réel : un titre fade, sans âme et dépourvu de toute originalité.

Evolved, vous êtes sûrs ?
Les Wanzer sont agiles et répondent au doigt et à l’œil, mais concrètement les batailles se limitent à inonder de balles tout ce qui bouge en évitant de faire surchauffer ses armes. Surtout, le tir est sujet à une étrange inertie qui rend la visée très compliquée, même pour les joueurs les plus chevronnés. Les combats s’enchaînent sans frisson, et on avance rue par rue jusqu’au prochain peloton d’ennemis en espérant prendre son pied un peu plus loin dans l’aventure. Problème : une fois le générique de fin à l’écran, on ne s’est toujours pas amusé. Ce nouveau Front Mission est aussi loin d’être "Evolved" sur le plan technique. Si les robots sont plutôt bien modélisés, les décors sont fades, les textures tristes au possible et ça sent très fort le copier-coller à plusieurs reprises. Les héros n’ont aucun charisme, le scénario est en bois et les combats "dantesques" face aux boss sont des processions. Si la grande majorité des ennemis ne pose aucun problème à abattre, les boss sont par contre suréquipés, et les batailles face à eux se limitent à des allers-retours jusqu’aux stocks de munitions infinies, en attendant de les voir trépasser. Comptez 30 minutes par boss en moyenne, pour des affrontements encore moins passionnants que le reste du jeu ! La reconversion de Front Mission en jeu d’action est donc loin d’être une réussite. Si l’on apprécie de pouvoir customiser sa bête de métal, tout le reste du jeu a été bâclé, et le multi à 8 ne compense pas tous les défauts du titre. Pour les amateurs de méchas, mieux vaut rester sur la série Armored Core !

Test réalisé par Romain Mabil

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de plus de 16 ans
- Aux aficionados de jeux de méchas qui ont déjà retourné les derniers Armored Core à 100%

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Armored Core 4
- Armored Core for Answer