Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Fire Emblem

Fire Emblem

Fans de stratégie, Fire Emblem débarque sur nos GBA. Comptant parmi les grands noms de cette catégorie de jeu, la franchise tient-elle toutes ses promesses ? Face au poids lourd qu’est Final Fantasy Tactics Advance, le défi est rude.
Connaissez-vous l’excellente série des Advance Wars ? Cette dernière est développée par Intelligent Systems, et il se trouve justement que ce studio est à l’origine de Fire Emblem. Cela met tout de suite en confiance, et cette bonne impression initiale ne retombe pas une fois le jeu démarré.

Advance Wars Heroic Fantasy ?

Fire Emblem vous catapulte dans un monde médiéval fantastique où l’on retrouve les ingrédients traditionnels de ce type d’univers. Vous y incarnez un stratège. C’est-à-dire qu’on ne vous verra pas dans l’action mais que vous dirigerez les personnages lors des combats, dont l’héroïne Lyndis. Dernière survivante de sa tribu, la jeune fille apprend qu’elle est l’héritière d’un puissant marquis. Mais le frère de celui-ci convoite sa place et est bien décidé à se débarrasser de l’encombrante Lyndis dans la foulée. D’affrontement en affrontement, à vous de vous tailler un chemin en exploitant les compétences de vos personnages et de ceux qui décideront de se joindre à vous en cours de route. Tandis que votre groupe grandira, le scénario deviendra de plus en plus accrocheur, vous conduisant vers une destinée insoupçonnée. Et le mot est faible ! Vous n’êtes pas près de lâcher votre GBA avec ce petit bijou scénaristique.
Baston !

Alternant avec la narration, les phases de combat se succèdent pour progresser dans le jeu. Elles sont richement accompagnées de conseils permettant d’apprendre à jouer progressivement sans passer par un laborieux didacticiel. Elimination d’ennemis, protection d’un PNJ (personnage non joueur), alliance avec des PNJ de passage seront au menu. Les classes sont nombreuses et très complémentaires à exploiter : épéiste, archer, chevalier, mage, prêtre, barde, etc. A un certain niveau, il vous sera proposé de choisir avant les combats les membres de votre équipe.

Le B.A.-BA du gameplay

Magie et armes répondent à une certaine logique. Chaque arme en bat une autre et se fait battre par une troisième. Le tout forme ainsi un triangle. On retrouve le même principe pour la magie. Des éléments à prendre en compte avant d’attaquer un ennemi ! Chaque personnage dispose d’une prédisposition à utiliser un type d’arme, même s’il peut en manier d’autres. Les dégâts infligés et les éventuels contres dépendent de cela. Ces affrontements rapportent évidement des points d’expérience permettant de passer des niveaux. Le passage apporte des bonus attribués automatiquement aux personnages en fonction de leur classe. Et cette classe peut aussi évoluer avec le temps, offrant de nouvelles compétences aux héros. Lors des phases de déplacement sur les cartes de combat, il sera possible de visiter des maisons pour y recevoir des conseils, des villages où trouver des soutiens, ou encore des boutiques où s’équiper (d’autant plus que les armes s’usent !). Enfin, il sera également parfois possible de parler à des personnages en combat, ce qui permettra notamment de se faire des amis…
Alors, c’est vraiment bon ?

Système de combat simple à prendre en main mais impeccable, offrant des affrontements intenses et très stratégiques. Scénario en béton, jeu intégralement en français. Il est difficile de trouver des défauts à Fire Emblem. Ah si, j’en vois un… La technique. Graphiquement, pas de quoi casser trois pattes à un canard. C’est dommage. Mais le reste rattrape le coup. Fans de stratégie, foncez !

Test réalisé par Arnaud Papeguay

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux stratèges débutants comme aux confirmés
- A ceux qui préfèrent un bon scénario à un jeu esthétique mais vide
- Aux joueurs en quête d’aventures épiques


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Advance Wars 2 : Black Hole Rising
- Final Fantasy Tactics Advance
- Shining Force : La Résurrection du Dark Dragon