Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Final Fantasy I & II : Dawn of Souls

Final Fantasy I & II : Dawn of Souls

Les numéros ont leur importance dans trois cas particuliers : la fiche de paie, le loto et lorsqu'ils suivent les mots Final Fantasy. Ce sont ici les I & II, sur GBA, et ça se présente bien.
Final Fantasy est une véritable saga qui évoque pour la plupart des joueurs des sensations fortes, bonheur ou déception. Pour la troisième fois en 17 ans, les épisodes 1 et 2 ressortent sur un support différent. Qu'est-ce qui pourrait bien nous pousser à racheter encore et encore des jeux auxquels nous avons déjà joué ? Peut-être l'envie de collectionner, en clair posséder une version GBA d'une histoire qu'aujourd'hui certains n'hésitent pas à qualifier de mythe. Mais sont-ils nombreux à penser de cette façon ?

Ça commence très simplement

Le but du premier épisode est énoncé dès le début de l'aventure, en une phrase, par un roi dont on vient de sauver la fille : "Il faut chasser les ténèbres de notre monde en retrouvant 4 cristaux". Votre équipe est constituée de 4 personnages dont vous déterminez le nom et la classe. Deux métiers se distinguent du lot. Le moine, qui est un compromis entre le guerrier et le voleur, puis le mage rouge, juste milieux entre les magies des mages blanc et noir. Plus tard dans le jeu, chacun pourra évoluer dans sa spécialité.
Le guerrier en devenant paladin, par exemple, pourra utiliser la magie. Même si le scénario est linéaire, vous serez totalement libre d'aller et venir. Vous parcourrez le monde un peu au hasard et devrez souvent revenir sur des destinations déjà visitées pour avancer dans la mission.
La fréquence élevée des combats et l'absence de carte façonnent rapidement nos personnages en une fine équipe difficile à arrêter.

La suite ? Tout de suite...

Final Fantasy 2 est quant à lui plus riche, et plus proche de l'esprit de la série. Vous commandez 4 jeunes personnages qui se rebellent contre un empire totalitaire après le massacre de leurs familles. Pas de classe particulière cette fois-ci, vous décidez de l'évolution des héros en fonction de votre façon de jouer. Plus ils utilisent une aptitude, plus ils se spécialisent dans celle-ci. De la même façon, plus ils subissent de dégâts, physiques ou magiques, plus ils s'endurcissent contre eux. Le concept est résumé par cette phrase de Nietzsche : "Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort".
L'autre point fort de cet épisode et l'utilisation du vocabulaire. Dans vos dialogues avec les autres personnages, certains mots peuvent être appris et doivent ensuite être réutilisés pour progresser dans l'aventure. Une façon originale de mettre en avant le scénario et les textes.
Les deux font la paire

Techniquement, c'est l'adaptation pure et dure de la version PSone vieille de deux ans. Les graphismes sont donc correctes mais pas exceptionnels pour de la GBA. L'interface, en revanche, est très claire. Pour le reste, la magie du gameplay est là autant que les sonorités d'origines. Ce n'est pas tout, cette compilation possèdent quelques surprises très agréables. Un bestiaire regroupe l'intégralité des monstres, leurs fiches détaillées, ainsi que le nombre de fois que vous les avez affrontés. De même, terminez FFI et vous débloquerez 4 donjons inédits gardés par des boss des épisodes 4,5 et 6 de Final Fantasy.

C'est dans la poche

Ne nous le cachons pas, il existe aujourd'hui des jeux de bien meilleure facture que cette compilation, d'autant que beaucoup d'entre vous y auront déjà joué sur d'autres consoles. Pourtant, si vous êtes fan de jeu de rôle et que vous possédez une GBA, le catalogue n'est pas vraiment fourni (Zelda ressemble plus à un jeu d'aventure). Dans ce cas, ne passez pas à côté de ces deux titres d'une qualité et d'une durée de vie vraiment conséquentes avec des textes intégralement en français.

Test réalisé par Mathias Lavorel

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux amoureux du jeu de rôle
- Aux fans de la série Final Fantasy
- Aux joueurs nomades qui ne croyaient plus au RPG dans les transports


Vous aimerez ce jeu si vous avez aimé :
- Golden Sun
- Golden Sun 2 : L'âge Perdu