Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Fight Night Round 3

Fight Night Round 3

Sur le ring il n’y a qu’une loi, celle du K.O. Fight Night Round 3 lance les hostilités sur la nouvelle console de Microsoft. Du punch en haute définition !
Qu’on l’attendait ce nouvel opus de la série Fight Night dans les locaux de la rédaction. Et pour une première sur console de dernière génération, on espérait que le coup d’essai soit un coup de maître. Verdict à la fin du troisième round.

La dure loi du ring

Les développeurs d’EA Sports ont trouvé la bonne alchimie l’an passé avec Fight Night Round 2. A savoir offrir aux fans de boxe un réalisme spectaculaire sans pour autant perdre en jouabilité et en facilité d’accès. Fort de son système de contrôle aux sticks analogiques, la série garde la même base et affine le gameplay pour des combats dantesques. Les coups fatals constituent une partie essentielle des affrontements, tant pour se sortir des situations difficiles que pour aller chercher le Knock Out. Mais ces exécutions sont à double tranchant, un coup non porté ou bloqué provoquant une grosse inertie (parfois exagérée) et donnant l’initiative à l’adversaire pour un contre. La grande différence par rapport à son prédécesseur réside dans la disparition de l’interface. Une disparition volontaire qui renforce le réalisme du jeu.
Entendez par là que l’état de santé de votre boxeur n’est plus visuellement indiqué, il est perceptible à la vitesse à laquelle il déploie ses frappes, aux marques sur son visage, au souffle plus ou moins lourd de sa respiration. Saisissant !
Trop fatals les coups !

La modélisation des boxeurs est encore en progrès et en haute définition sur Xbox 360, les coupures lacèrent les pommettes, les arcades sourcilières, et les yeux se tuméfient au fur et à mesure des chocs reçus. Rien de tel qu’un passage auprès du "cutman" entre les rounds pour panser les blessures, attention de garder assez d’énergie pour mettre le challenger au tapis. Le mode carrière fait son retour dans une version plus stylisée et reste toujours aussi prenant. Avec son propre boxeur ou en jouant une légende de la discipline, passée ou présente, il s’agit de gravir les échelons à force d’entraînement et de victoires. Les mini-jeux d’entraînement évoluent sur le point graphique mais demeurent identiques dans l’esprit. Marquez beaucoup de points pour augmenter au maximum les caractéristiques de votre athlète. Il est possible de débloquer quantité de tenues et équipements pour augmenter vos performances en match.

Uppercut en direct

On note la participation exceptionnelle de Jean-Claude Boutier aux commentaires. Nul besoin de présenter cette figure de la boxe qui tient bien son rôle en tant que commentateur. Et une avancée de taille pour ce Round 3, l’arrivée du jeu en ligne via Xbox Live.
Cerise sur le gâteau, les parties autorisent de jouer avec le personnage que l’on a monté en mode carrière et de le confronter aux meilleurs joueurs de la planète. Avertissement cela dit quand à la qualité de connexion et au positionnement du boxeur sur le ring, parfois déroutante pour les joueurs habitués à combattre à gauche.
Sans être parfait, il n’y a rien de dommageable à redire sur la prestation du nouveau champion du genre toutes catégories. Un must !

Test réalisé par Frédéric Pam.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs qui n’ont pas peur de finir K.O.
- Aux virtuoses des rings
- A ceux qui recherchent le jeu de boxe le plus réaliste du moment


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Fight Night Round 2 sur Xbox