Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

FIFA 08

FIFA 08

Le voici dans les bacs : l’édition 2008 de FIFA met pleinement le cap sur la nouvelle génération, avec tout le contenu de la licence et un moteur affiné pour les consoles les plus récentes. Dribbles à gogo et gameplay hallucinant sont-ils au rendez-vous ? Chaussez les crampons, voici notre verdict.
L’an dernier FIFA 07 avait laissé des impressions très partagées. FIFA 08 va-t-il mettre tout le monde d’accord ?
Cette édition impose d’entrée un contenu énorme avec une pluie de licences couvrant les clubs nord-américains, brésiliens et d’autres ligues exotiques. De quoi parcourir les menus un long moment avant de partir jouer balle au pied. Tout de suite, cela en impose.

Que mange-t-on ce soir ?

Le joueur peut se lancer dans n’importe quelle ligue nationale ou créer son tournoi (histoire de recréer une Coupe du Monde ou une ligue des Champions non accessibles "par défaut"). Il redécouvrira également les ligues interactives qui permettent de faire jouer son club favori en ligne en fonction du calendrier de match du véritable club. Une fonctionnalité présente dans FIFA 07 sur les consoles de la génération précédente.

Le gros morceau du jeu, c’est encore une fois la carrière qui permet de gérer son équipe. Cette année elle prend du volume avec toujours plus d’options.
Entraînements, recherche de jeunes talents, contrats de sponsoring (avec des objectifs à atteindre en fonction de la "générosité" de votre mécène), négociation des contrats : c’est un vrai plaisir de conduire ses clubs à travers ligues, coupes et jusqu’au rêve nommé Ligue des Champions. Les crédits EA cèdent la place à de vraies monnaies. Vous pourrez donc négocier en euros.
Entrez dans l’arène

L’arrivée sur la pelouse décolle la rétine. Rien à redire : l’équipe d’EA Sports sait créer un moteur next-gen qui immerge. Les joueurs et la finesse de leurs animations donnent l’impression d’être vraiment devant sa télé à regarder un vrai match. Feintes, appels, dribbles : les mouvements paraissent très réalistes. Et la physique de balle commence enfin à ressemble à quelque chose (sans être parfaite).

Par contre, dès qu’un gros plan montre le visage des joueurs, on se demande ce que les développeurs ont fumé. Ou alors c’est un trombinoscope flou qui leur a été refilé… Non, sérieusement, les croisements entre Frankenstein et un pilier de comptoir, ça donne des résultats étonnants.

Le grigri a ses limites

Le rythme du jeu a pas mal ralenti, se rapprochant du football réel. Ce qui est plutôt bien et permet de construire de manière posée. Enfin presque, car la défense privilégie le jeu bourrin tendance je fonce, je te percute, et je me barre avec la balle. Comme en plus l’arbitrage a visiblement été codé par des fans de la Premiere League british, l’arbitre laisse trop souvent les footballeurs se péter les pattes. Du coup, FIFA 08 s’avère très (trop) défensif.
L’animation cafouille aussi un peu lors des chocs entre joueurs où c’est la partie de crocs-en-jambe qui prend le relais, avec une balle ne sachant pas trop où aller et qui, ici, rebondit trop. L’intelligence artificielle (IA) accuse aussi des lacunes dans son jeu de passe et les prises de balle maladroite ont tendance à trop s’enchaîner (l’IA n’arrive-t-elle pas à saisir correctement une balle devenue très autonome par rapport aux joueurs et à la physique en net progrès ?).
A titre plus personnel, nous reprochons toujours à FIFA une certaine inertie dans les contrôles, l’impossibilité techniquement inexplicable de jouer à la croix digitale et surtout l’obligation de réaliser les gestes techniques au stick droit (faisant lâcher les boutons).

Test réalisé par Arnaud Papeguay (le futur Raymond ?).

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- A partir de 3 ans
- Aux fans de FIFA
- A ceux qui veulent un jeu au contenu énorme
- Aux joueurs qui recherchent un titre de foot au réalisme visuel poussé


Vous aimerez si vous avez aimé :
- FIFA 07