Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Farming Simulator 2011

Farming Simulator 2011

Farming Simulator 2011 invite les gestionnaires à s’occuper d’une exploitation agricole. Mais avec la conjoncture actuelle, cultures céréalières et élevages bovins suffisent-ils à rentabiliser votre achat ?
Farming Simulator n’en est pas à sa première tentative d’apporter les joies de la vie à la ferme sur PC. En effet, un opus 2009 a précédemment vu le jour, d’ailleurs assez proche dans ses fonctionnalités. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un titre de gestion qui laisse libre court à votre esprit d’entreprise. Vous débutez avec une exploitation agricole de base que vous êtes libre de spécialiser comme vous l’entendez.

Oh, la vie merveilleuse !

Farming Simulator met à votre disposition divers tutoriels et missions qui vous permettent de prendre en main différents appareils agricoles. Ramasser des balles de foin, moissonner un champ, identifier des matériels agricoles en vue d’un salon et tout cela le plus vite possible : voici ce qui vous attend. Une fois ces épreuves en nombre limité (et pas forcément passionnantes) terminées, direction le cœur du jeu : à savoir le mode Carrière.Dans la peau d’un nouveau fermier, brave gars travailleur, telle une magnifique image idéalisée du paysan moderne vu par les citadins, vous voici sur votre lopin de terre. En tout et pour tout, vous possédez deux tracteurs et deux moissonneuses hors d’âge. Avec ces bases fébriles, à vous de commencer à récolter votre blé. Convertirez-vous la jolie étendue herbeuse près de votre hangar en fourrage à vache ? Ou défricherez-vous le tout pour ensuite planter autre chose ? Ce sont vos premières décisions qui orientent vos choix à venir. Vendre sa production pour se payer du meilleur matériel, puis recommencer encore et encore : telle est la vie trépidante que vous réserve Farming Simulator 2011.

30 Km/h en ligne droite

Au niveau gestion pure et dure, Farming Simulator ne se distingue pas. Ne vous attendez pas à des tableurs Excel sans fin. Votre ami le PDA sert de principale interface et affiche également une carte (par ailleurs peu pratique). Le soft se joue à travers une rigide vue à la première personne et manque d’aide pour se situer précisément sur son domaine tant qu’on ne le connaît pas. La touche "tab" permet de sauter de véhicule en véhicule. Ces derniers jouent un rôle primordial. Dommage, du coup, que leur conduite soit complètement ratée. En dépit de la prise en charge des volants (la classe, non ?), les modèles physiques s’avèrent incohérents et rigides. Le joueur prend de la vitesse, grimpe n’importe quel obstacle, vire sur deux roues remorque aux fesses : le grand délire. Cerise sur le gâteau : pour ceux que moissonner et semer saoule prodigieusement, une sorte de pilote automatique est disponible. Attention toutefois à parfaitement aligner le véhicule avec le bord du champ, sous peine de devoir faire les finitions soi-même. Travailler en diagonale, l’intelligence artificielle, ça ne la dérange pas. Certes, Farming Simulator ne coûte que 20 euros. Il faut donc s’attendre à en avoir strictement pour son argent, et rien de plus. L’aspect petit budget se ressent tant sur le plan esthétique (textures grossières) que sur les petits détails. En effet, le joueur est laissé à l’abandon et doit savoir d’avance quel type de matériel acheter pour quel usage. Et à quel véhicule fixer chaque accessoire. La boutique manque donc cruellement d’informations et les premières heures se passent dans la souffrance. Seul le manuel papier fournit quelques précisions, un peu trop maigres. Une fois rodé, le fermier virtuel prend plus de plaisir. Même si une bonne partie des tâches sont automatisées. De deux vaches, on passera à la gestion complète d’un troupeau. Mais il ne faut pas se leurrer, Farming Simulator 2011 se montre vite répétitif. Pour les plus acharnés, le multijoueur permet de coopérer à 10 sur une même exploitation. Ah, la vie en groupe à l’air pur !

Test réalisé par Arnaud Papeguay, l’ami des vaches.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs à partir de 7 ans.
- Aux citadins qui veulent vivre à la ferme.
- Aux enfants d’agriculteurs ?

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Farming Simulator 2009