Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Fable : The Lost Chapters

Fable : The Lost Chapters

Ils étaient perdus, on les a retrouvés ! The Lost Chapters (Les chapitres perdus) c’est du Fable version rallongée. Et comme le PC n’avait pas bénéficié du très bon jeu original, on fait donc coup double. Faut-il se laisser charmer par Fable ?
Sorti en octobre 2004 sur Xbox, Fable fut un grand jeu de rôle , même s’il ne tenait pas toutes les promesses faites par Lionhead Studios, même s’il se révélait bien trop court… Trop court, vous avez dit trop court ? Ca tombe bien, The Lost Chapters rajoute de joyeux bonus dans le jeu. Si vous ne possédez pas de Xbox, c’est l’occasion idéale de vous plonger dans une grande aventure.

On reprend les mêmes et on recommence

Dans cette version rallongée, il est toujours question de devenir un héros. Le scénario ne change pas d’un iota et vous voici catapulté dans la Guilde des Héros après le massacre de tout votre village par des bandits. Bien ou mal, mage ou guerrier, bourreau des cœurs ou séducteur né : c’est toujours à vous de choisir. Le joueur gagne dans la foulée quelques attitudes sociales et autres tatouages permettant de briller en société.
Montrer ses trophées au public pour devenir une star, tenter une quête en frimant genre : "Moi, je la fais en slip, sans armure et sans me faire blesser" pour gagner encore plus de renom. Toutes ces possibilités détaillées dans le test de l’an dernier sont toujours au rendez-vous.
Du pad au clavier

Fable a dû s’adapter au monde du PC où la possession d’un pad n’est pas la priorité des joueurs. L’interface a donc été refondue, avec notamment la possibilité de "mapper" un plus grand nombre de raccourcis vers des interactions sociales, sorts ou objets. Pourtant, au maniement, on sent bien que le titre a été conçu pour le pad. Difficile d’être aussi précis en combat que la version Xbox qui se prenait en main les doigts dans le nez malgré le grand nombre de commandes. Système de magie, de verrouillage, on joue un peu au poulpe. Question d’habitude, car tout finit par bien se passer.

Où se terre la nouveauté ?

Difficile de faire une liste exhaustive des ajouts de Lost Chapters, ceux-ci étant pleinement intégrés dans le jeu. Il ne s’agit point de coller une pauvre carte bonus en fin d’histoire et vogue la galère. Ici, on découvrira pendant l’aventure de nouvelles armes aux caractéristiques alléchantes mais aussi des personnages absents de la version d’origine. Tiens, il n’y avait pas de groupe à ce carrefour. Ah ! Ils ont une quête à me donner ! L’aventure est donc rallongée tout en finesse avec son lot de quêtes annexes au fil de votre progression.
On découvrira aussi de nouvelles zones avec quêtes principales et secondaires correspondantes. Au final, cela rallonge le jeu de manière intéressante. On ne double certes pas la durée de vie de Fable, mais voici de quoi gommer un défaut agaçant à ce RPG qui était d’autant plus vite fini qu’il s’avérait tout simplement excellent.
Quoi de neuf niveau plastique mon cher Bertrand ?

Le passage au PC oblige à un petit relookage du jeu. On notera que graphiquement l’image se révèle plus nette, aidée en cela par la montée des résolutions et l’apport de textures plus fines. Les décors et environnements colorés et agréables savent cacher un petit manque de polygones. Une fois n’est pas coutume, la configuration minimale est joyeusement sous-évaluée avec le risque de bien vous faire ramer tout en vous privant de petits effets graphiques. Fable : The Lost Chapters reste une valeur sûre du jeu de rôle. Si vous ne l’avez pas déjà essayé sur Xbox, c’est le RPG solo à posséder. Assez linéaire, il n’en reste pas moins un titre accrocheur à acheter les yeux fermés.

Test réalisé par Arnaud Papeguay

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux fans de RPG solo
- A ceux qui n’ont pas de Xbox
- Aux héros dont je fais partie, incontestablement !


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Star Wars Knights of the Old Republic II : The Sith Lords
- Morrowind