Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

F1 2011

F1 2011

Pour F1 2011, la tâche est compliquée : faire mieux que son fantastique prédécesseur, F1 2010, qui réconciliait enfin les joueurs avec la Formule 1. Mais les développeurs n’ont visiblement pas chômé pendant un an.
La principale crainte que l’on pouvait avoir à l’annonce de F1 2011, c’est qu’il ne soit qu’une simple réactualisation comme peuvent l’être tant de simulations de sports qui reviennent chaque année. Mais les développeurs de Codemasters, dont c’est seulement le deuxième titre de F1 sur consoles nouvelle génération depuis qu’ils ont récupéré la licence officielle, en avaient visiblement encore sous le pied. Si toutes leurs promesses n’ont pas été tenues, force est de constater que F1 2011 propose une expérience encore plus riche et plus immersive dans le quotidien d’Alonso, Hamilton, Vettel que ne le faisait le millésime précédent, pourtant déjà une simul’ de grande qualité.

Gare aux sorties de courbe
Outre la réactualisation des pilotes et circuits (avec le GP d’Inde), les principales améliorations apportées à F1 2011 concernent le gameplay. Les voitures sont plus lourdes, la force centrifuge est restituée de façon plus réaliste avec des monoplaces qui sortent de façon plus naturelle des courbes rapides. En sortie de virage, même avec les aides activées, impossible d’envoyer la purée sans réfléchir avec le volant encore braqué à l’équerre sous peine d’être immédiatement sanctionné par un tête-à-queue. Le point de décrochage se ressent toutefois assez bien, que vous jouiez au volant ou à la manette, à vous donc de savoir respecter cette limite d’adhérence. Qui dit saison 2011 de Formule 1 dit aussi retour du KERS et apparition du DRS. Le premier est un gain de 80 chevaux de 5-6 secondes utilisable sur la durée d’un tour et le second permet de jouer avec l’aileron arrière pour gagner en vitesse de pointe et dépasser plus facilement. La différence n’est pas transcendante sur un chrono, mais les deux sont effectivement utiles lors des courses serrées, avec des concurrents IA désormais beaucoup plus constants dans leurs performances et intelligents dans leur défense de position. Parmi les nouveautés sympathiques de cette année, citons aussi l’arrivée du safety-car et une meilleure gestion des passages sur les vibreurs, la F1 ne partant plus systématiquement en tête-à-queue sans raison si vous attaquez une bordure trop fort à 80 km/h.

Le retour en grâce de l’écran splitté

En termes de contenu, F1 2011 a aussi de quoi satisfaire les plus exigeants. Le mode carrière tout d’abord, qui doit faire de vous le champion du monde des pilotes en 5 saisons et qui vous voit grimper les échelons du F1 Circus jusqu’au statut de pilote numéro un incontesté chez Ferrari, McLaren ou Red Bull. De quoi vous occuper un bon moment, même si les conférences de presse sont toujours aussi inutiles et limitées. Un point à retravailler pour l’an prochain… On trouve aussi un mode Challenge comprenant des épreuves chrono à la difficulté croissante, façon "permis Gran Turismo" avec des contre-la-montre où vous devez réaliser un certain temps pour décrocher une médaille d’or. Ça, c’est pour le jeu en solo. En multi, F1 2011 est beaucoup plus complet que l’opus 2010. Le jeu à deux en écran splitté refait son apparition et permet même de disputer une saison entière en coopération. Un mode également accessible en ligne avec un coéquipier situé à l’autre bout du monde. Les courses simples proposent désormais de s’affronter à 16, la grille de départ étant complétée par huit voitures contrôlées par l’IA. Une configuration éminemment sympathique, si vous parvenez à éviter les sessions pleines de boulets qui ont oublié qu’ils ne jouaient pas à Need for Speed : Hot Pursuit. Que les fans se rassurent, F1 2011 est donc bien la nouvelle référence du genre et propose suffisamment d’améliorations pour séduire les néophytes comme les pilotes confirmés.

Test réalisé par Romain Mabil.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux Sebastian Vettel de 7 ans et plus.
- Aux fans de Formule 1.
- A ceux qui recherchent un jeu de course axé simulation sans pour autant être frustrant pour les novices.

Vous aimerez ce jeu si vous avez aimé :
- F1 2010