Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

eXperience 112

eXperience 112

Depuis quelques années déjà, l’industrie française du jeu vidéo relève la tête grâce à des équipes talentueuses. Lexis Numérique, après sa révolutionnaire série In Memoriam, focalise évidement l’attention des fans d’aventure.
Lexis aime décidément user de la mise en abîme pour favoriser l’immersion. Après avoir permis aux enquêteurs amateurs d’incarner leur propre rôle, voilà que les joueurs assis devant leur PC sont invités à camper un mystérieux personnage… assis devant son ordinateur et aidant une jeune femme, perdue sur un super tanker.

Héros de l’ombre

eXperience 112 impose immédiatement son originalité : vous ne contrôlez pas l’héroïne de cette aventure. Depuis votre poste d’observation, vous accédez aux différentes caméras du navire, activez les appareils électriques, parfois dirigez certains mécanismes (robots, bras articulés, bathyscaphe…), mais impossible de communiquer directement. Il faudra donc user de ces outils limités pour suggérer et attirer l’attention. Plutôt rafraîchissant, le concept se double d’une approche artistique marquée.
Les angles de caméra, les filtres ou les distorsions d’images renforcent l’ambiance glauque et claustrophobe des lieux. Que s’est-il passé sur ce navire dévasté, pourquoi Léa Nichols qui émerge de son coma a-t-elle été épargnée, et qui êtes-vous ?
Area 112

Rapidement, le voile se lève sur les bases de l’intrigue : entre 1960 et 1970, le contact est établi avec une civilisation "infraterrestre". De taille humaine, ces insectes produisent une phéromone unique, extrêmement nocive mais capable de guérir bien des maux, à commencer par le vieillissement. Sous l’égide de l’armée américaine, une équipe scientifique se crée, mais entre les inimitiés, les secrets, les cobayes et les menaces externes, la situation va rapidement dégénérer.

Paradoxalement, bien qu’il se distingue par son approche visuelle, eXperience 112 relève presque de l’aventure textuelle. Votre plongée dans ce microcosme passionnant se fera avant tout par la lecture. C’est en passant au crible une multitude de documents écrits que vous assemblerez les pièces du puzzle et parviendrez à aider Léa. Même s’il s’agit souvent (un peu trop ?) de trouver des codes, les énigmes intelligentes impliquent parfois d’autres opérations (manipulations, recettes chimiques, et l’inévitable recherche d’objets) qui toutes s’insèrent parfaitement dans la trame scénaristique (parfois un peu trop transparente).

Derrick Style

Malheureusement, le jeu tombe dans certains travers plus ou moins rédhibitoires. Bien que se crée un lien affectif assez unique avec Léa, on ressent l’envie de lui coller un violent coup de pied dans le fondement.
Son allure de tortue devient une allure de torture qui casse le rythme. Et si l’on peut pardonner la faiblesse de la réalisation, le manque de variété des environnements se montre plus pesant.
Enfin, on se heurte à la lourdeur de l’interface, lorsque des énigmes nécessitent d’ouvrir simultanément caméras et documents qui se superposent maladroitement. J’ajouterai avoir rencontré quelques bugs bloquant littéralement les déplacements de Léa. Du coup, Expérience 112 ne réalise que partiellement son grand potentiel, mais cela reste amplement suffisant pour susciter (et combler) l’intérêt des fans d’aventure.

Test réalisé par Frédéric Dufresne.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de plus de 16 ans
- A ceux qui n’ont pas peur de beaucoup lire
- A ceux qui aiment prendre le temps de prendre leur temps


Vous aimerez si vous avez aimé :
- In Memoriam du même studio, très “textuel” aussi.
- Paradise