Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Egypte II : la prophétie d'Héliopolis

Egypte II : la prophétie d'Héliopolis

Dans ce nouvel opus, Cryo vous propose d'incarner Tifet : une prêtresse de Sekhmet, déesse de la maladie et de la médecine. A travers une enquête semée d'embûche, il vous incombe d'enrayer la mystérieuse épidémie qui menace la cité...
Cette histoire d'épidémie n'est qu'un prétexte à une nouvelle aventure ludo-culturelle dont Cryo s'est fait une spécialité. Si le cœur vous en dit, libre à vous de visiter les lieux, sans vous préoccupez de l'intrigue. Notez que la collaboration de la Réunion de Musées Nationaux a permis une reconstitution fidèle de la ville. Une mini encyclopédie d'un peu plus de cent fiches renseigne sur les mœurs de l'époque. Les amateurs d'Egyptologie seront ravis !

Un graphisme mitigé...

Si les cinématiques qui ponctuent le jeu s'avèrent superbes, le reste est mitigé.
D'un côté, de superbes décors détaillés, de l'autre des pixels et encore des pixels. Les personnages rencontrés accentuent ce contraste : les lèvres bougent à peine et les contours des corps sont loin de former de belles courbes.
Une régression regrettable...

Avec L'odysée d'Ulysse et la Machine à Voyager Dans le Temps, Cryo affirmait un tournant dans le concept de ses jeux d'aventures : le personnage évoluait dans un environnement en 3D, libre de ses mouvements ou presque. Dans Egypte II, Cryo fait marche arrière et reprend le principe de l'Omni 3D, à l'instar d'un Pompéi ou d'un Versailles. En découle peu de liberté de mouvement (pour ne pas dire aucune) et des déplacements barbants au possible : vous déplacez votre champs de vision à l'aide la souris et cliquer quand le curseur vous indique une possibilité.

Une linéarité déconcertante !

Le jeu se résume à de mini-quêtes, nécessitant d'accomplir certaines actions pour débloquer la suivante. Fait regrettable, seuls les objets nécessaires pour réaliser la quête en cours peuvent être ramassés ! Ainsi, habituez-vous rapidement à la remarque lancinante de notre héroïne : "hum.. pas maintenant". Et surtout, mémorisez l'endroit où elle prononce ces mots en vu d'y revenir !
Enfin, tant qu'une mini quête n'est pas achevée, impossible de continuer l'aventure dans une autre direction. Cette rigidité dans les actions ainsi que la trop grande linéarité fatiguent rapidement.
Cela dit, si les Hardcore Gamers ne devraient pas être attirés par ce genre de produit, il est certain que les fans du premier épisode, de Chine, de Versailles, de Pompéi seront comblés. Un soft destiné à se faire plaisir en famille.

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux amateurs d'aventures ludo-éducatives ,
- Aux passionnés d'Egypte et de reconstitutions historiques ,
- A ceux que le manque de liberté d'action ne brime pas.
- Aux familles.


Vous aimerez si vous avez aimé:
- Pompéi : la colère du volcan
- Egypte : énigme dans la tombe royale
- L'Amerzone