Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Earthworm Jim

Earthworm Jim

Les premières aventures d'Earthworm Jim débarquent enfin sur Game Boy Advance. Nostalgique de l'intrépide lombric ou simple amateur d'humour au vingtième degré, bienvenu dans un univers déjanté où tout peut arriver !
Les joueurs ayant connu la glorieuse époque de la Megadrive et de la Super Nintendo se souviennent certainement des aventures du super-vermisseau. La dernière portable de Nintendo vous donne maintenant l'occasion de revivre, voir de découvrir, les péripéties du célèbre ver de terre. Après tout, pourquoi Mario serait-il le seul à voir ses anciens jeux adaptés sur Game Boy Advance ?

Délire orchestré

But de la mission d'Earthworm Jim : protéger sa super-cyber-combinaison-spatiale et accessoirement délivrer la Princesse- C'est- Quoi- Son- Nom des pattes de son abominable soeur. C'est parti pour une aventure complètement déjantée à travers sept mondes entrecoupés de raids spatiaux et de rencontres avec Psy-Crow, ennemi juré de notre héros. Au programme, lâché de vache, saut à l'élastique au moyen d'un filet de morve, chevauchée à dos de cochon dinde,
une ambiance complètement loufoque et des niveaux truffés d'animations délirantes. Au fil du jeu, vous récoltez des munitions et des objets accentuant l'énergie de votre arme et de votre combinaison spatiale, panoplie indispensable au dégommage de corbeaux, cervelles et autres bestioles gluantes qui vous barrent la route.
La chevauchée fantastique

D'une décharge puante à l'hyper espace, en passant par un tube intestinal, notre héros évolue dans des mondes vastes, bien architecturés et aux couleurs super-acidulées. Des univers surréalistes dans lesquels Earthworm Jim saute, s'agrippe, plane dans les airs, utilise sa tête comme fouet et bousille ses adversaires à coup de pistolet à plasma. Le personnage est très facile de prise en main, et si dans l'ensemble on traverse les premiers niveaux sans trop de difficulté, ça se corse sérieusement par la suite. Les bruitages et les musiques sont très sympas et collent bien à l'ambiance du jeu, quant à l'animation, elle reste on ne peut plus fluide, même lorsqu'on fonce à toute berzingue dans des courses intersidérales.

Le groove est avec lui

Comme dans la version initiale, il est impossible de sauvegarder sa progression. On ne parvient ainsi pas trop rapidement au terme de l'aventure. De plus, les trois niveaux de difficulté qui viennent rallonger la durée de vie, à l'origine correcte, font qu'on se surprend aisément à retenter l'aventure, avec toujours autant de plaisir.
Même si les inconditionnels de la série reprocheront sans doute aux développeurs de ne pas avoir incorporé à cette adaptation un peu plus de nouveautés, les aventures d'Earthworm Jim restent malgré cela fidèles à elles-mêmes...toujours aussi groovy !
Test réalisé par Carine Larsen.

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- à ceux qui apprécient l'humour décalé,
- aux légions de fans du super-lombric de l'espace,
- à ceux qui cherchent simplement un bon jeu.


Vous aimerez si vous avez aimé:
- Rayman Advance
- Super Mario Advance