Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Dragon Age : Origins – Awakening

Dragon Age : Origins – Awakening

L’Archidémon a été terrassé mais vos aventures n’ont pas pris fin pour autant, Garde des Ombres. Avec cette première vraie extension, découvrez une nouvelle facette du monde de Dragon Age.
En dépit de votre victoire décisive contre l’Archidémon dans Dragon Age : Origins, les Engeances ne disparaissent pas. Pire, elles ne semblent même pas désorganisées et poursuivent leurs raids contre les villes, places fortes et villages. Devenu nouveau commandeur de la Garde des Ombres, à vous de reconstituer les forces de l’Ordre et de découvrir ce qui se trame. Le joueur a évidemment la possibilité d’importer sa sauvegarde de Dragon Age : Origins s’il a joué à ce jeu au préalable. Cela a peu d’influence sur le scénario mais le processus permet de garder son héros, de savoir qui est sur le trône et de connaître le statut de vos partenaires toujours vivants.

Ma grosse hache sur ton nez
La nouvelle campagne propose une dizaine d’heures pour la trame principale, ce qui est plutôt bon pour une extension. Et plus si vous farfouillez partout et rejouez l’histoire. Vous y découvrirez de nouveaux partenaires et des amis déjà rencontrés. Face à vous, des Engeances, encore des Engeances. On regrette le petit manque de variété de cette extension même si les environnements présentés restent très réussis. Chaque classe est dotée de nouvelles spécialisations. Même si leur déblocage va se limiter à l’achat de grimoires chez un marchand… Le tout s’accompagne de techniques et de sorts inédits, dont quelques compétences très musclées qui transforment votre groupe en machine à massacrer. Mais après tout, vous êtes un héros et vous avez vaincu un Archidémon ! La nouvelle limite de niveau est fixée à 30 et un métier fraîchement ajouté permet de créer ses propres runes. Le joueur se trouve aussi à la tête de Fort Bastel et de la région environnante. Ce qui vous demande de prendre quelques décisions politiques et tactiques pour le bien de vos sujets et vassaux. Un coffre permet aussi de vider vos poches et de conserver certains objets sans les avoir sur vous. Regrettons enfin les interactions plus réduites avec vos partenaires. Point de romance ni de vrais conflits. Awakening est donc avant tout une affaire de combats spectaculaires en tant que commandeur de la Garde des Ombres. On cogne fort, on est le boss, le héros légendaire. Et nous, nous aimons ça !

Test réalisé par Arnaud Papeguay.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs à partir de 18 ans
- A ceux qui aiment cogner encore plus fort
- Aux fans de Dragon Age qui ont pleuré en finissant le jeu
- A ceux qui acceptent l’idée de taper en boucle des Engeances

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Dragon Age : Origins