Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Disney Epic Mickey : le retour des héros

Disney Epic Mickey : le retour des héros

Mickey est de retour pour peindre et/ou effacer le monde des personnages oubliés de Disney, mais cette fois en HD et avec quelques améliorations de gameplay bienvenues.
Un tremblement de terre a causé d’innombrables dégâts dans le Monde de la désolation : Mean Street a été coupée en deux, de nombreux bâtiments détruits, et tous les écrans qui permettent de passer d’un univers à l’autre sont en panne. Il va falloir réparer tout ça, et remplir au passage de nombreuses quêtes annexes. Le lapin Oswald est cette fois associé à Mickey pour y parvenir. Le premier est armé d’une télécommande qui lui permet d’activer tout un tas de circuits électriques ou de déclencher des explosions , il peut planer dans les airs, grâce au tournoiement de ses oreilles, et aider Mickey à franchir les précipices. Celui-ci, comme dans le premier épisode, peut peindre ou diluer les éléments du décor pour faire apparaître des objets utiles ou ouvrir des passages.

Un jeu où l'on peut prendre son temps
On retrouve dans cette suite les principes de jeu développés dans Epic Mickey sur Wii : la souris doit explorer plusieurs mondes en 3D et, pour y accéder, emprunter des passages en 2D en noir et blanc inspirés des premiers dessins animés Disney. Les entrées de ces passages, symbolisées par de vieux écrans de projection, sont elles-mêmes situées dans deux "villages", Mean Street et Osville, remplis de boutiques dans lesquelles il faudra entrer pour obtenir des indices, des récompenses, et se tenir au courant des différents objets à récupérer. Et, tout au long du jeu, vous aurez à prendre des décisions irrévocables qui auront une influence sur la suite de l’histoire. C'est donc, une nouvelles fois, un jeu que l'on parcourt à son rythme : on peut se lancer dans l'histoire principale et la terminer avant de résoudre (ou ignorer) les quêtes secondaires, ou au contraire flâner, ouvrir toutes les portes, discuter avec tous ces personnages oubliés, chercher, dans les moindres recoins, les références, parfois bien cachées, à l’univers de Disney, et accomplir toutes les missions.

De nouvelles encres

Mais il y a quand même du nouveau, et tout d’abord le fait de pouvoir jouer à deux en contrôlant Oswald et sa télécommande, géré autrement par l’IA. L’écran se divise alors en deux à la verticale ou l’horizontale, ce qui n’est pas idéal dans un monde où il faut faire bien attention où on marche, d’autant que les héros progressent souvent côte à côte, rendant le split d’écran inutile. De nouvelles encres font leur apparition : une qui rend invisible, une autre indélébile, pour passer sous les fontaines de diluant, sachant qu’il ne sera alors plus possible de revenir en arrière ! Vous devrez repérer dans le paysage des formes de tête de Mickey et d’Oswald, (pas toujours évident) et les prendre en photo… lorsque vous aurez trouvé l’appareil. Les personnages parlent désormais lors des cinématiques de transition, et chantent même, comme dans les vieux films Disney, accompagnés par une bande-son de grande qualité. Tout cela confère à l’ensemble un parfum de nostalgie qui pourrait très bien séduire les adultes élevés au Journal de Mickey. Dommage que les voix des Gremlins et autres personnages secondaires aient été clairement choisies pour s’adresser aux plus jeunes.

Test réalisé par Philippe Istria.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de 7 ans et plus.
- Aux jeunes fans des héros Disney à l’ancienne et aux adultes nostalgiques.
- A ceux qui aiment bien fouiller les niveaux dans leurs moindres recoins.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Disney Epic Mickey sur Wii.
- Kinect Disneyland Adventures