Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Demon's Souls : Black Phantom Edition

Demon's Souls : Black Phantom Edition

LE jeu culte de la PlayStation 3 débarque enfin en France et dans une version sous-titrée dans notre belle langue qui plus est. Parfois, l’attente à du bon !
Demon's Souls est un jeu de From Software qui rappelle beaucoup une vieille production de ce studio : King’s Field sur la première PlayStation. D’ailleurs, on peut dire qu’il s’agit d’un mélange entre King’s Field justement et un Diablo qui se jouerait en 3D temps réel et à la troisième personne. Du premier, on retrouve une ambiance médiévale fantastique assez sombre. Du second, il en emprunte les mécaniques fondamentales (faire monter ses statistiques, acquérir des armes et objets, etc.) d'un RPG fortement teinté de Hack'n'Slash.Sans pitié

Demon’s Souls n'est pas difficile, il est simplement très exigeant. Il n'est pourtant jamais injuste - c'est d'ailleurs en cela qu'il est fascinant - mais il punit très sévèrement la moindre erreur de jugement. Il nécessite une progression lente : pas question de foncer tête baissée en moulinant son épée. Il faut prendre le temps de comprendre les mécaniques de jeu et surtout étudier ses ennemis. La progression est entièrement basée sur le « farming » (accumulation d’expérience et d’équipement), et oblige à recommencer certains stages en boucle. On voit donc que ce jeu s’adresse en priorité aux gamers.J’attendais ton retour, Ô tueur de démons

Dans Demon's Souls, le gain d'expérience ne s'effectue pas avec des points d'expérience acquis en tuant des monstres, mais avec les âmes récoltées. Chaque ennemi rapporte un nombre d'âmes. A vous de faire progresser différentes statistiques (magie, endurance, force, etc.) au niveau supérieur. Vous pouvez également acheter de nouvelles armes, armures, sorts magiques, herbes médicinales, etc. Il faut donc non seulement réfléchir à la manière de bien dépenser les âmes durement gagnées, mais aussi se tenir au fait de l'état de son matériel en le réparant et en l'améliorant. Toute la partie gestion de Demon's Souls s'effectue dans le Nexus. C'est en fait un hub central qui relie entre-elles les différentes régions du jeu. D'ailleurs, en accomplissant certains faits dans chaque monde, le joueur libère des personnages qu'il retrouve après coup dans le Nexus et qui peuvent lui fournir de l'assistance sous différentes formes.A cela s'ajoute une gestion assez complexe de l'univers du jeu appelée « Tendance du Monde ». En effet, en fonction de ses actions, mais aussi des autres joueurs (en ligne), le joueur va voir chaque monde évoluer entre les spectres de couleurs Pur Blanc et Pur Noir. Selon que le monde penche plutôt vers le blanc, cela signifie grosso modo que les monstres seront relativement « calmes » si en revanche le monde va vers le noir, les monstres seront plus puissants, de même que la probabilité de rencontrer les terrifiants Black Phantom.

Un jeu pour nous les hommes

Tout cela n'est qu'un petit aperçu de Demon's Souls. Il suffit peut-être simplement de savoir que c'est un jeu absolument unique et qu'il est à contre-courant de quasiment l'ensemble de la production vidéo-ludique actuelle. C'est un jeu d'artisans passionnés qui avec des moyens modestes ont donné vie à l'un des meilleurs RPG-Slasher au monde. Il faut également souligner la qualité du travail artistique recouvrant aussi bien les incroyables architectures solennelles que le design des créatures peuplant le jeu. Plus que jamais, avec Demon's Souls, on peut parler d'un voyage immobile : comme si, tout seul, on se retrouvait au coeur de la Moria, avec des terribles monstres sur nos talons. C’est une expérience qui ne se rate pas.

Test réalisé par Emmanuel Touchais

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?

- Aux joueurs de plus de 16 ans
- A ceux qui aiment la série King’s Field
- A ceux qui se sentent investis d’une mission sacrée


Vous aimerez si vous avez aimé :

- Diablo II