Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Dead to Rights

Dead to Rights

Un nouveau flic est dans la ville. Sa mission : faire régner l'ordre et nettoyer Grant City de sa vermine. Jack Slate le justicier, tous flingues dehors, sur PS2 !
Dead to Rights ne cache pas sa ressemblance avec Max Payne. A classer dans le genre "action / aventure" très affirmé, ce polar noir et brutal s’est déjà fait remarquer sur Xbox. Cette version PS2 arrive donc à point nommé pour rallumer la guerre des consoles : Dead to Rights est-il meilleur sur la machine de Sony ou sur celle de Microsoft ?

Un mélange entre l'Arme Fatale, Volte-face et Piège de Cristal

Vous êtes Jack Slate, un flic parti en croisade contre le syndicat du crime de Grant City.
L'assassinat de votre père est le déclencheur d'une série d'événements qui vont vous obliger à faire parler la poudre dans un déchaînement de violence n'ayant rien à envier aux références du genre. Dead to Rights tire son inspiration des films d'action les plus spectaculaires afin de proposer un gameplay explosif !
Le super flic

Jack n'a rien du policier modèle, un tantinet rebelle, et il n'hésite pas à employer les méthodes les plus radicales pour parvenir à ses fins. Que ce soit armé ou à mains nues, il représente une menace de tous les instants pour ses ennemis. Notre super flic peut porter un maximum de six armes à la fois, allant des doubles pistolets auto au fusil d'assaut, en passant par le lance-roquettes ou le fusil à canon scié. Mais cela ne s'arrête pas là , Slate possède des techniques de désarmements mortelles, pour les situations les plus critiques. Il est également possible d'effectuer des roulades qui prennent tout leur intérêt quand on active le mode ralenti. A l'image d'un Max Payne, vous contrôlez toujours vos mouvements à vitesse normale mais l'environnement alentour se retrouve en mode "slow motion", une situation idéale pour aligner à la suite une série d'ennemies, à l'aide du système de verrouillage semi-automatique.

Le meilleur ami de l'homme

Une particularité qui prend tout son intérêt lors des échanges de tirs nourris : la possibilité de prendre en otage les malfrats, et de les utiliser comme bouclier humain. Cela vous sauvera la mise plus d'une fois, et quel bonheur de les achever ensuite d'une balle dans la tête (ndr : besoin de vacances, moi ? Mais non voyons...).
Et si cela ne suffisait pas, Shadow, animal de compagnie attachant, pourra être utilisé en dernier recours pour éliminer les vilains et récupérer leurs armes.Votre Husky servira aussi à atteindre des endroits hors d'accès pour Jack, ou encore à détecter des bombes. En plus, cette variété des actions à disposition du joueur reste bien desservie par une optimisation du contrôleur impeccable.
Quelques mots sur la version PS2

Après une première version sur Xbox, le passage sur la console de Sony a été l’occasion d’effectuer quelques modifications. Pour commencer, la difficulté a été revue à la baisse ce qui fera certainement la joie des joueurs occasionnels. Les experts, eux, regretteront sans doute cette décision mais on ne peut pas satisfaire tout le monde non plus ! Autre changement significatif : la réduction de la fréquence des mini-jeux pour donner au scénario un rythme plus soutenu. On peut également noter un système de contrôle légèrement repensé, des angles de caméra permettant de mieux voir les bastons et un accès plus rapide aux techniques de désarmement les plus avancées. Hélas, le moteur graphique accuse parfois quelques ralentissements notables, surtout dans les niveaux les plus peuplés. Mais l’un dans l’autre, tous ces changements vont plutôt dans le bon sens. Le jeu se révèle au final plus défoulant que son homologue Xbox bien qu’un tantinet plus court. A réserver à un public averti.

Test réalisé par Frédéric Pam & Guillaume Pan.

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- A un public averti
- Aux fans de John Woo
- A ceux qui aiment les Husky


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Max Payne