Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Crisis Core - Final Fantasy VII

Crisis Core - Final Fantasy VII

Mais diable, que s’est-il passé avant Final Fantasy VII ? Pourquoi Sephiroth est-il si méchant ? Ces questions trouvent leurs réponses dans Crisis Core. Après Advent Children et Dirge of Cerberus, le monde de Final Fantasy VII se dote d’une nouvelle déclinaison qui se distingue par sa qualité de réalisation.
Sephiroth, Cloud, Génésis : ça ne vous émoustille pas ces petits noms, vous fans de Final Fantasy VII ? Crisis Core se déroule justement avant cet épisode de la série que beaucoup considèrent encore comme le meilleur Final Fantasy jamais réalisé. Et c’est dans la peau d’un jeune Zack que vous allez entrer. Un peu foufou, paraissant limite bas de plafond au début de l’aventure, Zack n’ambitionne qu’une chose, devenir SOLDAT de première classe. SOLDAT, une organisation militaire respectée, aux prises contre l’ennemi du Wutai.

Des choses pas très claires

Un officier du SOLDAT et tous ses hommes ont déserté. Zack suit les enseignements de son mentor, Angeal, et vit la nouvelle avec méfiance. Puis c’est au tour de cet estimé mentor de s’éclipser en pleine mission, sans laisser de trace. Idéaliste dans ce sombre univers, Zack part en quête de son ami, incapable à ses yeux de trahison.
C’est au cœur de ce scénario, globalement bien conduit et accrocheur, que vous évoluez. Allant de surprise en surprise, de chocs en désillusions. Aux côtés de cette trame, de nombreuses missions annexes sont disponibles.
Jouables n’importe quand (même en pleine mission principale), elles sont cependant courtes, lancées sans scénarisation et auraient tendance à briser le rythme du soft. De quoi former un ensemble manquant trop de cohésion. De notre côté, nous n’avons pas franchement apprécié jouer à ces à-côtés qui semblent totalement hors contexte.

Design or not design

La PSP montre encore une fois que, bien exploitée, elle peut en mettre plein les yeux. L’environnement graphique se révèle de qualité. Et des cinématiques superbes viennent soutenir l’action. La qualité des environnements ne fait cependant pas oublier la linéarité totale du jeu. Les affrontements aléatoires, également, énervent un peu car aujourd’hui on attend plus d’un RPG nippon que cet artifice pour entrer en combat.

Dynamisme des combats

Malgré leur apparition aléatoire, les séquences de combat de distinguent avec leur côté très dynamique. Elles se déroulent en temps réel et font la part belle aux esquives, blocages et déplacements rapides. Le joueur peut utiliser des materias, orbes qui permettent de lancer des techniques et sorts consommant points d’action et de mana. Un atelier permet même de les fusionner afin de créer des combinaisons puissantes et de personnaliser son avatar. Les combats contre les invocations, impressionnantes, et les boss offrent leurs moments de défis intenses. Cela va vite, ça castagne et c’est agréable à jouer. Ajouter l’OCN, sorte de jackpot dont les roues tournent en permanence. Représentant les ondes cérébrales de Zack, l’OCN permet de lancer des attaques très destructrices si les rouleaux s’arrêtent sur un même portrait de personnages connus par Zack.
Un système sur lequel le joueur a peu de prise mais dont les chances de réussite augmentent quand le joueur dispose d’excès de points de mana ou d’action, par exemple.
Réussite technique, Crisis Core mêle des aspects conventionnels du RPG nippon avec des combats dynamiques. Si en soi le soft ne révolutionne pas la franchise, il l’exploite avec succès.

Test réalisé par Arnaud Papeguay XVI.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs à partir de 16 ans
- Aux fans de la série Final Fantasy qui veulent savoir ce qu’il s’est passé avant FFVII
- Aux joueurs qui cherchent une référence esthétique sur PSP


Vous aimerez si vous avez aimé :
- La série Final Fantasy
- Tales of Eternia