Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Counter-Strike : Condition Zero

Counter-Strike : Condition Zero

Counter-Strike : Condition Zero, un retour aux sources peut-être un peu trop obsolète. A réserver aux néophytes.
Souvenez-vous : en 1998, les amateurs d’action se prennent une claque monumentale avec la sortie de Half-Life. Un titre qui s’impose d’emblée comme la référence des "shooters intelligents". Deux ans plus tard : sortie de Counter-Strike, le fantastique mod réseau gratuit dans lequel s’affrontent terroristes et contre-terroristes. Autre carton planétaire immédiat dont le succès ne s’est d’ailleurs pas démenti depuis puisqu’il reste à ce jour l’un des jeux les plus joués en ligne et dans les soirées réseau. Retour en 2004 avec la sortie de Counter-Strike : Condition Zero.

Ah ? On est en 2004 ?

Première constatation : le choc s’annonce rude pour ceux qui ont pris goût au graphisme léché des titres actuels. Car malgré quelques améliorations cosmétiques mineures, on est bel et bien face au moteur 3D originel. D’un côté, c’est plutôt une bonne nouvelle pour ceux qui ont des configs vieillissantes : le jeu tournera a priori sans aucun problème chez eux.
Les autres risquent par contre d’être franchement déçus par le design relativement simpliste des maps et par les personnages bien trop "carrés" pour être honnêtes. Sur le plan graphique, CS : CZ est totalement dépassé, limite hideux à certains moments. Qu’en est-il du reste ?
Jouer en réseau mais off-line

Jouer seul chez soi à un jeu originellement prévu pour le réseau est une option très à la mode depuis quelque temps. Le principal mode solo de Counter-Strike : Condition Zero suit donc cette tendance et reproduit les parties acharnées du net en local, tout en y ajoutant quelques challenges supplémentaires. Vous aurez à y libérer des otages ou à empêcher les terroristes de poser leurs bombes dans des conditions similaires aux matchs en ligne. En tout, dix-huit maps qu’il faudra conquérir l’une après l’autre tout en accomplissant au passage différents objectifs : tuer X terroristes pendant la partie, gagner un round en un temps donné, etc. La plupart de ces maps sont d’ailleurs des classiques bien connus mais quelques (trop) rares nouveaux environnements font également leur apparition. A côté de ce mode "réseau off-line" correct, on trouve également les restes d’une campagne solo avortée lors du turbulent développement du jeu. Lourdement scriptée, elle n’apporte hélas rien du tout et se situe même bien en dessous de ce qui se fait à l’heure actuelle en la matière. A oublier.

Des bots plus vrais que nature

Par contre – il fallait tout de même un point positif – l’intelligence artificielle de vos co-équipiers et de vos adversaires est excellente. Vos premiers partenaires seront probablement aussi nuls que les débutants qui se frottent pour la première fois à CS mais peu à peu, vous aurez droit à des personnages capable d’actions subtiles : embuscades, tactiques élaborées, action coordonnée, etc.
Leur comportement est suffisamment humain pour faire illusion et grâce à ces progrès en IA, le jeu solo constitue une bonne phase d’entraînement pour le newbie qui ne veut pas avoir l’air ridicule sur les serveurs officiels. Un entraînement à près de 30 euros, tout de même...
Vivement Half-Life 2

Bien entendu, Counter-Strike : Condition Zero intègre également l’excellent mode on-line qui a rendu l’original si populaire. Reste à déterminer si l’ajout des différents modes solo justifie l’investissement. Disons que pour le débutant vraiment frileux, c’est sans doute la façon la plus simple pour découvrir Counter-Strike. Les autres ont tout intérêt à se trouver un vieux Half-Life pas cher et à télécharger le mod original gratuitement.

Test réalisé par Guillaume "Tango" Pan.

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux acharnés du frag réaliste par équipe
- A ceux pour qui le graphisme est secondaire
- Aux grands débutants qui veulent s’y mettre


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Unreal Tournament 2004
- Battlefield 1942