Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Champions of Norrath : Realms of EverQuest

Champions of Norrath : Realms of EverQuest

Si Baldur's Gate Dark Alliance ne vous est pas inconnu, peut-être devriez-vous jeter un coup d'œil sur le tout nouveau titre de l'excellent studio de développement : Snowblind Studios. Un clin d'oeil à l'univers d'Everquest.
Après le pari réussi d'adapter l'excellent RPG Baldur's Gate en hack'n slash (comprenez un jeu de rôle où l'action est prioritaire), Snowblind Studios s'attaque cette fois au mythique MMORPG (jeu multijoueur en ligne) Everquest. Et quand l'audace sourit, pourquoi ne pas retenter l'expérience ?

Une grande liberté de ton

Comme vous pouvez vous en douter, l'aventure se déroule au cœur d'un univers heroic-fantasy. Une ville, Faydwer, est envahie par une horde d'orcs et de gobelins sanguinaires. Votre mission est de trouver ce qui se cache derrière cette étrange et soudaine invasion. Avant de se lancer tête bêche dans l'arène, il faut choisir son héros parmi les 5 races présentes (mâle ou femelle) aux spécificités propres : guerrier barbare (fort dans les combats rapprochés), rôdeur elfe sylvestre (agile avec des armes à distance), prête haut elfe (invocateur des Dieux), sorcier érudit (pouvoirs magiques dévastateurs), fléau d'ombre elfe noir (adepte de la magie noire).
Notezque l'apparence et les attributs sont librement paramétrables - la force, l'intelligence, la dextérité et la constitution - une option intéressante qui permet d'adapter le personnage à son style de jeu, ce qui offre des dizaines de combinaisons possibles.
Une chaire croustillante

Avant de connaître le bonheur de la décapitation en chaîne, la maîtrise de l'interface est indispensable pour agir vite en cas d'urgence. L'écran principal indique en permanence la barre de santé, de mana et d'expérience. A chaque ennemi tué, ce sont des points d'expérience gagnés et parfois de l'or ou des équipements à ramasser. Une foison d'objets que l'on peut revendre pour en acheter de nouveaux. Des points d'expérience qui permettent d'accroître les performances physiques, de porter des équipements spécifiques et d'apprendre de nouveaux sorts. Il faut notamment optimiser l'équipement du héros afin de le rendre le plus fort possible. Ceci sans compter que ce dernier peut apprendre des pouvoirs spéciaux. Selon le niveau atteint, il suffit de dispatcher ses points en fonction de ses envies dans l'onglet prévu à cet effet. Des sorts ou des pouvoirs disponibles en cours de jeu à tout instant. Et ce n'est pas du luxe.

Je tranche, je découpe, je taillade

Quel que soit les niveaux, l'action est omniprésente, et ne comptez pas vous reposer un instant. Squelettes, cyclopes, gobelins, magiciens, orcs... n'hésitent pas à s'enfuir à votre approche pour se regrouper et vous attaquer en groupe.
Bien que l'action peut paraître répétitive, le hack'n slash c'est rien d'autre qu'une boucherie à ciel ouvert. Notez que pour ne pas heurter les plus jeunes, le sang des orcs qui irrigueront les prairies verdoyantes peut être désactivé. Mais un orc qui ne saigne pas, c'est vraiment pas marrant !
Intertitre

Jouable en solo ou à jusqu'à quatre joueurs en coopération (sur Internet ou sur une même console), la durée de vie devient exceptionnellement longue. Pour y avoir joué une bonne vingtaine d'heures, on ne se lasse pas un instant de hacher menu des gobelins. Les niveaux sont très variés et les univers bénéficient de textures soignées. Les effets de lumière et d'ombres étonnent par leur qualité, tout comme les animations des sorts et des combats. Si le moteur graphique est rarement mis en défaut, dépassé une vingtaine de personnages en simultané, quelques ralentissements sont perceptibles. Mais rien de nuisible à la jouabilité. Trois niveaux de zoom et une rotation à 360 ° offrent une vision claire et détaillée de l'environnement. A cela se greffe une excellente ambiance sonore qui accompagne en légèreté le joueur sans le saouler. Alors que débute l'été, Champions of Norrath pourrait combler l'ennui des vilains jours de pluie.


Test réalisé par Richard ROGER

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux jeunes adultes
- Aux fans de la saga des Baldur's Gate
- A ceux qui veulent découvrir le hack'n slash (jeu de rôle axé sur l'action)


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Baldur's Gate Dark Alliance
- Baldur's Gate : Dark Alliance II