Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Batman Begins

Batman Begins

Gotham City est en proie à une terrible menace. Une bande de terroristes veut éradiquer la cité. Adapté du film du même nom, l'épisode vidéoludique signe un retour très attendu qui remonte aux origines de l'homme chauve-souris.
Inutile d'épiloguer, chacun aura certainement compris que Batman Begins n'est rien d'autre que l'adaptation du film sorti dans les salles récemment. Bien que l'intrigue soit fidèlement respectée, il en va autrement des différentes phases du jeu. Une adaptation réussie ?

La naissance d'un super-héros

Les "pros" de l'anglais ont-ils su décoder que ce nouvel épisode de l'homme chauve-souris n'était pas un Batman ordinaire ? En effet, le film de Christopher Nolan remonte aux origines de la naissance du super héros : pourquoi Batman est devenu Batman ? Mais qu'en est-il du personnage ? Contrairement au héros du film très respectueux de la vie d'autrui, le joueur découvre un Batman impitoyable.
Ici c'est plutôt des exécutions à la chaîne après une séance d'interrogatoire musclée. Pour vous resituer le scénario, le petit Wayne a su vaincre sa peur des chauves-souris jusqu'à un déclic, celui de devenir Batman. Mais dans quel but ? Pour sauver Gotham City, la ville chérie de ses parents.
Bruce Lee réincarné en homme chauve-souris

Après quelques cinématiques tirées du film, l'heure est à la découverte des animations de Batman. Le premier niveau est un simple tutorial, étape obligée avant de faire son sac à dos pour Gotham City. Premier bilan : oubliez les précédents épisodes, Batman revient en fanfare et en met plein les dents aux quelques malfrats (trop peu à notre goût) présents. Coups de pieds, coups de poings, attaques au sol, attaques multiples, la chauve-souris est une sorte de Bruce Lee puissance 10. Mi action, mi plate-forme, Batman Begins n'est pour autant pas un jeu très haletant. Les niveaux s'enchaînent les uns après les autres sans surprise (l'épisode de la voiture est même anecdotique) et ce n'est pas une piètre IA (Intelligence Artificielle) ennemie qui vous barrera la route. Quant aux pièges disséminés un peu partout, ils sont très facilement détectables. Car le vrai point faible de Batman Begins est sa progression linéaire poussée à l'extrême, avec en cadeau bonus, un repérage systématique de tous les pièges avec la solution pour les éviter.

La peur comme fidèle alliée

Pour se débarrasser des malfrats, vous aurez deux possibilités. Première solution, en influant sur les éléments du décor (faire tomber des caisses...) et en employant divers objet (grenade aveuglante, fumigène...), Batman suscite la peur de ses ennemis. Une peur qui atténue la combativité des malfrats. D'ailleurs, une jauge de peur indique le degré de peur que Batman fait naître chez ses ennemis.
Autre solution, en bas à gauche de l'écran de jeu, un radar indique via un cercle rouge, le bruit produit par le déplacement de Batman. Le but, approcher l'ennemi tel un félin (un mode furtif est disponible en cliquant sur le joystick analogique gauche) pour lui porter une attaque fatale. Une technique très efficace !
Bien trop linéaire !

En découvrant les captures d'écran, vous conviendrez que la qualité graphique est au rendez-vous. Mais si notre héros est très bien modélisé, qu'il bénéficie de belles animations et que la fluidité est au top, les décors sont ternes et les niveaux sont cruellement vides ! Côté son, la narration et les voix sont celles du doublage du film ! Un réel bonheur pour nos oreilles. Sur le fond, Batman Begins ne surprendra pas le joueur, le level design a été crée sans imagination et ressemble plutôt à un Splinter Cell raté. Malgré de bons ingrédients, Batman Begins souffre trop de linéarité et de dirigisme pour susciter un réel intérêt. Seuls les fans du super héros adopteront le titre, pour les autres, misez un titre sans prise de tête et divertissant.

Test réalisé par Richard ROGER

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux fans de Batman
- A ceux qui veulent les aventures de leur héros
- Aux fans de comics books

Vous aimerez si vous avez aimé :
- 007 Quitte ou Double
- Batman Vengeance