Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Arc : Le Clan des Deimos

Arc : Le Clan des Deimos

Deux peuples aux humeurs guère compatibles, une même source d’énergie revendiquée et une haine réciproque : la destruction mutuelle peut commencer. Mais le destin de deux frères jumeaux qui ne se connaissent pas, chacun lié à un peuple, peut tout changer. La trame est fixée, partons à l’aventure.
Arc : Le Clan des Deimos est le quatrième opus de la série Arc, mais aussi un épisode à part. Il fut un temps où les esprits habitaient dans le monde d’Arc, et cette aventure se passe bien après leur disparition qui entraîna l’émergence des Deimos. Humains et Deimos vivent séparés, sans entretenir de contact. Chacun exploite les pierres de l’esprit comme source d’énergie (pour les Humains) ou de magie (pour les Deimos). Dès lors, une rivalité territoriale éclate. Mais il fut un temps où Nafia, ancienne reine des Hommes, a "fauté" avec un Deimos rebelle à son peuple. Deux frères naissent de cette union et sont séparés par les événements (que je vous laisse découvrir). Ce sont eux que vous allez jouer.

Deux héros pour le prix d’un

L’aventure d’Arc vous propose donc de voir le monde depuis deux points de vue en alternance. Kharg, à l’apparence parfaitement humaine, est élevé par Nafia. Impétueux, il est prêt à tout pour protéger son peuple et venger son beau-père tué par les Deimos. Darc, lui, a moins bien réussi sa vie. Esclave Deimos, il ressemble clairement à un bâtard entre les deux espèces. Et il hait les hommes. Très ennuyeux, d’autant que ces deux frères, qui ne soupçonnent pas l’existence l’un de l’autre, peuvent seuls sauver le monde des ténèbres grandissantes et empêcher leurs espèces de se dépecer. Le scénario est très accrocheur et l’on suit avec plaisir la trame. Celle-ci reste cependant très linéaire.
Mais le tout est bien ficelé et on se laisse aller à lâcher des bordées d’injures lorsque trahisons et autres événements désagréables nous tombent dessus. Seul point parfois un peu lourd : ça parle... Ca parle... Il faut aimer ce type de titre où les personnages, même en plein combat, se tapent la discute pendant trois heures.
Environnement inégal

Graphiquement le jeu est globalement soigné, en particulier le look des personnages. Un beau travail qui est terni par un environnement très inégal. Les zones sont bien trop petites, n’offrant aucune exploration, et alternent du superbe au ridiculement terne. Un point qui est dommage et casse l’ambiance. On arrive sur une carte, on éclate les monstres. Carte suivante, on éclate, etc. Les villes sont également d’une taille ridicule.

Des combats peu grandioses

Autre point qui casse l’ambiance : les combats. Passé le plaisir de se faire attaquer par des escargots de Bourgogne, des champignons et autres lapins enragés à la Monty Python, on se rend vite compte des limites du système. Une zone bleue pour avancer, un cercle rouge qui définit la portée des armes et sorts et basta. Ramasser un objet droppé vous empêche de vous déplacer dans le même tour. Et comme ces objets disparaissent à la fin du combat, il faudra souvent prendre le risque de se faire déchirer par l’ennemi pour s’en emparer... Ces combats se passent au tour par tour et, malheureusement, sont vite répétitifs.
Petite précision : les Deimos préfèrent le combat à mains nues et la magie, les Humains les armes et les techniques spéciales. Signalons enfin que si la musique d’ambiance accompagne bien le scénario, celle qui nous est servie lors des combats rend vite fou.
Alors, bon jeu ou pas ?

Arc : Le Clan des Deimos reste un titre très correct pour qui privilégie la qualité de la narration. On y découvre deux peuples, leurs modes de vie et systèmes de valeurs si incompatibles. Ce jeu est également susceptible de plaire, par sa grande simplicité, au novice en matière de jeux de rôles. Mais le rôliste expérimenté restera sur sa fin s’il cherche dans ce jeu plus qu’une belle histoire.

Test réalisé par Arnaud Papeguay

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux débutants dans le domaine des RPG
- A ceux qui misent avant tout sur la qualité de l’histoire
- A ceux qui ne veulent par attendre le prochain Final Fantasy


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Les précédents épisodes d’Arc the Lad
- Final Fantasy X