Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Anarchy Online

Anarchy Online

Anarchy Online déboule enfin dans nos contrées. S'agit-il de la révolution annoncée des jeux en ligne ou tout simplement d'un vaste bêta-test payant ? On vous dit tout sans se voiler la face...
Après un lancement pour le moins "chaotique" aux Etats-Unis, c'est au tour des joueurs européens d'envahir le monde futuriste d'Anarchy Online, le premier jeu de rôle massivement multijoueurs 100% SF (ok, y'a eu Mankind avant, mais comme il n'a jamais vraiment fonctionné...). La dictature médiévale fantastique imposée par Everquest, Asheron's Call et Ultima Online est-elle en passe de devenir un (mauvais) souvenir ? Rien n'est moins sûr hélas...

Présentation du challenger

Avant de parler des choses qui fâchent, un petit rappel s'impose. Anarchy Online se veut la nouvelle référence en matière de JdR online en proposant aux colons virtuels une planète complète à explorer avec ses villes immenses, sa campagne joyeuse (et peuplée de monstres très joueurs), ses caves obscures et ses innombrables "bronto burgers" qui sont à Rubi-Ka ce que McDo est à notre bonne vieille terre. L'action se situant 30.000 ans dans l'avenir, inutile de vous dire que les gadgets technologiques et les armes futuristes abondent, ce qui s'avère être plutôt une bonne nouvelle au vu de la faune et de la flore particulièrement hostiles qu'on peut rencontrer au détour d'une mission. Servi par un environnement 3D particulièrement réussi (matez donc les photos d'écran) plongeant les joueurs dans un univers très haut en couleurs, Anarchy Online s'avère de prime abord un véritable bonheur pour les yeux.
Ses caractéristiques font qu'on se prend très vite au jeu et les premières heures sont indiscutablement addictives. Les possibilités offertes aux joueurs semblent très prometteuses et le large éventail de matos à la disposition des différents types de persos est plutôt alléchant.
De la poudre aux yeux ?

Si on ne peut qu'être enthousiastes à l'idée d'explorer un univers aussi soigné, la triste réalité fait - hélas - un retour en force une fois la surprise passée. Tout d'abord, on est consternés de découvrir un jeu qu'on hésite à qualifier de produit fini tant on a l'impression de passer pour le bêta-testeur (payant évidemment) de l'équipe de développement. Même si peu de jeux sortent de nos jours totalement exempts de bugs, on a la désagréable sensation que les JdRs en ligne appartiennent à une nouvelle catégorie, celle des "on balance des jeux pas finis sur le marché et on patchera comme des malades plus tard dès que nos gentils clients auront trouvé les bugs pour nous". Non, messieurs les éditeurs, cette attitude n'est pas la bonne, d'autant que les bugs mineurs ne sont pas les seuls à nécessiter des corrections : l'équilibrage entre les différentes classes de persos est à revoir, le lag est encore un problème majeur, certains bugs réapparaissent au fil des patchs, etc.
Tout ça, sans compter que la doc livrée avec le jeu est réduite au strict minimum, que la vaste campagne censée durer quatre ans n'a toujours pas commencé et que les outils de gestion des guildes sont encore trop limités pour permettre l'émergence de véritables communautés. Résultat : de nombreux joueurs de la première heure désertent Rubi-Ka... Grr... Ca me fout en rogne de voir une bonne idée ainsi sabotée.
Et pourtant...

Malgré ce tableau un rien pessimiste, on devine que les développeurs font tout leur possible pour améliorer leur jeu et il est indéniable que les patchs récents vont dans ce sens, même s'ils pénalisent les joueurs qui sont là depuis le début. Nul doute qu'au fil du temps, la situation va se stabiliser et qu'on aura droit enfin à un jeu passionnant (peut-être même le meilleur de sa catégorie), magnifique et surtout enfin 100% fini , du moins autant qu'un JdR online puisse l'être. L'état du jeu au moment du test nous a donné un avant-goût de ses possibilités et nous ferions preuve de mauvaise foi en vous disant qu'on ne s'y amuse pas déjà. Mais on est encore loin du compte, surtout pour les connaisseurs. L'aventure qui oppose les clans rebelles à Omni-Tek, la toute puissance corporation qui règne sur Rubi-Ka vaut-elle le coup de casquer dans les 13 dollars par mois ? Oui, sans discuter... dès qu'Anarchy Online sera enfin finalisé. Bref, il est urgent d'attendre...

Test réalisé par Guillaume Pan.

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- A ceux qui ont une connexion rapide et permanente à Internet
- Aux amateurs de JdR
- Aux connaisseurs patients


Vous aimerez si vous avez aimé:
- Everquest
- Asheron's Call