Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Alice au Pays des Merveilles

Alice au Pays des Merveilles

Bien loin de s’adresser aux petits, l’adaptation sur Wii d’Alice au Pays des Merveilles version Tim Burton peut donner du fil à retordre aux fans des énigmes à la Zelda.
Cette nouvelle version sur console du célèbre roman de Lewis Carroll (la précédente était sortie sur Game Boy) est séduisante à bien des égards. Tout d’abord par son univers, dans lequel à peu près tout est possible, comme marcher au plafond ou arrêter le temps. Ensuite par le fait qu’on ne joue pas avec Alice, mais avec tous les autres personnages marquants de l’histoire : le Lapin Blanc, le Chapelier Fou, le Lièvre de Mars, le Chat ou le Loir. Chacun possède des pouvoirs spécifiques, pour lesquels il faut débloquer puis acheter des améliorations dans les boutiques parsemant le chemin. Il faut donc au cours du jeu passer constamment d’un personnage à l’autre (grâce au bouton C du Nunchuk) pour éliminer les différents obstacles et empêcher à intervalles réguliers les soldats de la Reine de Cœur de kidnapper Alice, qui suit ses compagnons tout au long de l’aventure.

Une aventure destinée à qui ?
Grâce aux 5 personnages jouables, le jeu n’est absolument pas répétitif. On progresse dans des décors magnifiques, qu’on aurait adoré contempler sur une console en haute définition. On se creuse la tête à trouver quels pouvoirs de quels personnages utiliser pour vaincre les différents ennemis, quels objets actionner pour ouvrir les passages secrets, dans l’esprit des énigmes de Zelda. Malheureusement, on se heurte souvent à des problèmes d’angles de caméra, extrêmement pénibles lors de combats contre plusieurs ennemis. De plus, certaines batailles sont quasiment impossibles à remporter en solo, même si, dans cette aventure, on ne meurt jamais. C’est assez frustrant. Et, au final, on se demande à qui s’adresse ce jeu. Les plus jeunes, a priori la cible d’une telle histoire, aidés par des codes couleur qui montrent bien quel personnage doit intervenir sur les différents objets du décor, mais qui risquent d’être découragés par la difficulté des énigmes et des combats ? Les joueurs plus expérimentés, qui devront résoudre des casse-tête assez carabinés, mais risquent d’être peu attirés par cet univers à la Disney ? Les développeurs ont certes voulu créer un jeu familial, sur lequel l’adulte ou le grand frère peut autant s’amuser que le petit qu’il aide. Mais on aurait tout de même bien aimé pouvoir terminer le jeu tout seul !

Test réalisé par Philippe Istria.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux parents ou ados prêts à jouer avec des enfants !
- Aux joueurs de niveau débutant à confirmé

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Les aventures à la Zelda ou Super Mario
- Kameo sur Xbox 360, pour la possibilité de changer de personnage en cours d’action